April en ordre de marche pour sortir très prochainement un produit «Ani responsable»

April en ordre de marche pour sortir très prochainement un produit «Ani responsable»
Françoise Louberssac, directrice générale d'April Entreprise Prévoyance.

Publié au Journal officiel, le 19 novembre dernier, le décret sur les contrats santé responsables, cumulé aux effets du socle Ani, va changer le visage de l'offre commerciale présente sur le marché de la santé collective. Pour y faire face, certains acteurs du marché se mettent d'ores et déjà en ordre de marche. Tel est le cas du premier courtier grossiste français April, qui devrait très prochainement présenter un produit «Ani responsable». Françoise Louberssac, directrice d'April Entreprise Prévoyance, revient pour l'Argus de l'assurance sur cette évolution de marché et sur le positionnement que compte prendre le groupe lyonnais.

Comment comptez-vous répondre à cette nouvelle donne ANI / contrat responsable ?

Le cumul Ani/contrat responsable va avoir un impact sur les offres commerciales. Nous nous dirigeons vers une standardisation des solutions, avec un panier minima de soins apporté par l’Ani et des plafonds fixés par les nouvelles dispositions des contrats responsables. De notre côté, nous nous sommes mis en ordre de marche pour sortir très prochainement un produit «Ani responsable». Ce dernier aura  notamment la particularité de donner la possibilité aux salariés des entreprises prescriptrices d’y accoler des renforts individuels facultatifs au niveau des garanties.

Quid de la mise en conformité ?

En termes de mise en conformité de nos portefeuilles collectifs, même si nous attendons des précisions sur l’application de la période transitoire, nous avons encore un peu de temps devant nous. Pour autant, cela demeure un chantier important que nous prenons très au sérieux. Comme nous souhaitons alléger au maximum le travail de nos distributeurs, cette mise en conformité demande en interne un gros travail de préparation et d’analyse. Nous nous sommes, comme d’autres acteurs, positionnés sur des solutions moyennes et haut de gamme, que nous devrons réajuster en fonction des nouveaux plafonds du contrat responsable.

Ces évolutions auront-elles un impact réel sur les primes ? Si oui lequel ?

Oui, la mise en place de l’Ani et du contrat responsable aura pour effet de diminuer considérablement le montant de la prime annuelle moyenne. Hier, nous estimions cette dernière, pour un salarié seul, à près de 580 €. Aujourd’hui, avec le socle Ani, cette dernière se situerait davantage aux alentours des 240 €. Pour compenser cette baisse et pour que ce marché reste attractif pour notre réseau et pour nous, nous actionnons de nouveaux leviers et développons notre expertise en multi-détention. Outil web à disposition, mise en place de renfort individuel facultatif ou encore offre adaptée à cette nouvelle donne, nous proposons aujourd’hui différents outils et solutions permettant à notre réseau de séduire en même temps les entreprises et leurs salariés qui ne sont plus aujourd’hui que des bénéficiaires, mais des clients à part entière.

Ces différentes évolutions vous offrent-elles néanmoins de nouvelles opportunités ?

Nous ciblons principalement les PME de moins de 50 salariés, et particulièrement les TPE de moins de 10 collaborateurs, qui sont aujourd’hui les moins équipées. 55% des dirigeants sont favorables à la généralisation de la complémentaire santé, 70% des salariés sont contents de cette mesure, et 60% d’entre eux envisagent même d’opter pour une sur-complémentaire. Cette nouvelle donne oblige à la fois les courtiers faisant de la santé individuelle à mêler leur savoir-faire avec celui de la santé collective et les spécialistes du collectif à combiner offre collective et individuelle. Résultat : cette année, nous avons d’ores et déjà doublé notre réseau de distributeurs en accueillant de plus en plus de nouveaux courtiers apporteurs d’affaires, provenant tant de l’univers de la santé individuelle que de celui de la collective. C’est une évolution qui fait émerger de nouvelles opportunités que nous  sommes prêts à saisir.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Titres repas dématérialisés - chèques/cartes cadeaux.

GHT Val de Marne Est - Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

18 juillet

94 - CRETEIL

Convention de participation pour la participation au financement de la protection s...

Conseil Général de la Haute Vienne

18 juillet

87 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

April en ordre de marche pour sortir très prochainement un produit «Ani responsable»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié