April peine à retrouver la croissance au bout de neuf mois d’exercice

April peine à retrouver la croissance au bout de neuf mois d’exercice
DR

April sort des neuf premiers mois de son exercice 2014 en affichant un chiffre d’affaires consolidé de 578 M€, soit un recul de 1,3% par rapport à la même période en 2013 (-0,3% en pro-forma). Comme au premier semestre, ce sont les primes d’assurances qui lui permettent de limiter la casse. Alors que ces dernières s’inscrivent en hausse de 2,8% (215 M€), les commissions de courtage accusent, elles, une chute de 3,7%, pour un volume enregistré de 362,6 M€ au 30 septembre.

L’impact de l’ANI

Plus en détail, l’activité du courtage santé-prévoyance du groupe lyonnais est principalement tirée par les assurances emprunteur et collectives. Pour autant, elle reste impactée en santé individuelle, notamment suite à la décision d'April de ne pas capter des contrats salariés individuels à perte dans le contexte de l’ANI. Résultat : la branche santé-prévoyance enregistre un recul global de 2% de ses commissions (234,5M€).

Une hausse des primes en dommages

Même constat du côté des commissions de la branche dommages, qui restent une nouvelle fois, selon le courtier, «pénalisée par le réseau de boutiques," malgré leurs bonnes performances commerciales, puisque leur volume enregistré reste en repli, soit une baisse de 2,7% (129,3 M€). Sur cette branche, les partenariats et les activités affinitaires apportent un léger dynamisme qui permet à April d’enregistrer, sur la période, des primes d'assurances en légère hausse de 0,8% (80,5 M€).

«Les dynamiques commerciales sont très encourageantes dans notre modèle historique de courtier grossiste en assurance santé et prévoyance individuelle et collective, ainsi qu’en assurance dommages, démontrant ainsi sa pertinence. Pénalisé par un contexte économique difficile en Amérique du Sud, le groupe travaille activement à se préparer aux enjeux de la généralisation de l’assurance complémentaire santé en entreprise à horizon 2016 (ANI), ainsi qu’à optimiser ses offres et dynamiser ses canaux de distribution. Ces investissements pèseront sur nos comptes en 2014 et 2015. Ils inscrivent April dans une logique d’anticipation et de création de valeur sur le long terme», tempère dans un communiqué Bruno Rousset, PDG d’April.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

April peine à retrouver la croissance au bout de neuf mois d’exercice

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié