[DOSSIER] Intempéries 2013 : les dommages s'accumulent 7/10

Les assisteurs sur le pont face à l'épisode neigeux

Les assisteurs sur le pont face à l'épisode neigeux
Les chûtes de neige ont causé un surcroit de dépannages

Dès l'annonce faite par Météo France d'un possible épisode neige/verglas en cet fin d'hiver, les assisteurs avaient renforcé leurs effectifs. Bien leur en a pris puisque IMA a du faire face dès la nuit de dimanche à lundi à de nombreux appels sur ses plateformes, principalement en région Nord-Pas de Calais et Normandie. En tout, IMA a reçu plus de 15 000 appels par jour depuis lundi, soit 30% de plus que ses prévisions. Ces appels n'ont donné lieu qu'à 4000 ouvertures de dossiers, beaucoup d'assurés cherchant simplement des renseignements sur les conditions climatiques.

Pertes de contrôle

"La plupart des dommages ont eu lieu sur le trajet domicile-travail et ont un caractère accidentel, compte tenu de l'état des routes. Ils ont donc été pris en charge sans problème dans le cadre des contrats automobiles" explique Rodolphe Duvallon, responsable des plateaux d'assistance d'IMA, avant de préciser : "Les dommages concernent essentiellement des véhicules bloqués sur les routes ou des petits chocs suite à une perte de contrôle sur sol glissant. Nous avons eu également beaucoup de problèmes de batterie et de bougies au démarrage dus au froid. Mais la priorité était de contribuer à fluidifier les voies de circulation."

Trafic moindre

De son coté, Europ Assistance a constaté 15% d'activité supplémentaire en moyenne pour lundi et mardi dernier. Au total durant ces deux jours, l'assisteur a traité environ 15 000 appels et 2 500 demandes d'interventions. Comme pour IMA, il s'agit principalement de  demandes de dépannage-remorquage. Au sein de la filiale de Generali, on estime que cet épisode neigeux a été moins perturbant que les derniers en date, à la fois en raison de la période de congés scolaires en Ile de France, avec un trafic naturellement moindre de ce fait, mais également à cause de l'intensité exceptionnelle de l'événement, qui a conduit beaucoup d'automobilistes à renoncer à prendre leur véhicule ces deux journées.

"Nous attendons un nouveau pic d'activité dans les prochains jours, lors du dégel, qui devrait entraîner des dommages en habitation, notamment au niveau des canalisations", tempère le responsable d'IMA, Rodolphe Duvallon.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Les assisteurs sur le pont face à l'épisode neigeux

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié