Noël Ghanimé, directeur général délégué de Mondial assistance France : Ne rien laisser au hasard

Noël Ghanimé, directeur général délégué de Mondial assistance France : Ne rien laisser au hasard
Noël GHANIMÉ directeur général délégué de Mondial assistance France, en charge du pôle constructeurs/loueurs/mutualité/prévoyance © Bernard Martinez
Vingt ans de maison et pas une ride. Le directeur général délégué de Mondial assistance France est un fidèle qui a grimpé les échelons avec méthode et rigueur. Avec lui, les aléas n'ont qu'à bien se tenir.

Prévoir l'imprévu, c'est un de ses dadas. Ce n'est pas seulement une figure de style, mais une vraie profession de foi. « Quand on est perfectionniste, on veut que les choses se déroulent bien. Les imprévus, ça ne doit pas exister. Ce sont des aléas, mais on doit pouvoir les anticiper. » Il faut dire que Noël Ghanimé a été à bonne école. « La guerre force à relativiser et amène à savoir anticiper. » Libanais, il fait ses études à Beyrouth, chez les jésuites. « Cette éducation très rigoureuse m'a appris à être méticuleux, avec un esprit d'équipe, un respect des règles et des valeurs. » Dont le goût de l'effort bien sûr, « je me réveillais à quatre heures du matin pour étudier », mais pas seulement. Une école de la vie. Il y apprend deux langues en plus de sa langue maternelle : le français et l'anglais.

Un candidat idéal pour l'assistance

Pendant toute cette période, il se rend régulièrement avec ses parents dans un pays protecteur, la France. Et quand la guerre se déclenche, la famille part à Chypre. Après l'ESI (École supérieure d'ingénieur de Paris), où il se spécialise en informatique et gestion d'entreprise, direction l'Allemagne, pour travailler dans l'entreprise paternelle à la vente de véhicules. « J'ai démarré comme acheteur. J'avais l'avantage d'être le fils du propriétaire. J'ai appris à parler allemand en six mois. » Et, croyez-le ou non, mais il y apprend « la rigueur, encore plus que chez les jésuites ».

L'expérience dure cinq ans, il manque d'entrer chez General Motors pour diriger la région parisienne et l'Alsace mais un ami journaliste qui faisait des vacations chez France Secours lui fait découvrir l'assistance. Noël Ghanimé parle quatre langues, c'est le candidat idéal pour être chargé d'assistance. La société à l'époque emploie 80 personnes, avant qu'elle ne fusionne avec Mondial assistance. Il s'y trouve très vite comme un poisson dans l'eau. « Il n'y a pas un cas qui ressemble à un autre, la production est faite en temps réel. »

Un an plus tard, il est à l'origine de la création du service clientèle et mène le projet de certification ISO 9002. C'est le temps des dossiers papier, il met très vite en place le passage du système D à la PAI (Prise d'assistance informatisée). L'assisteur sera le premier en France à être certifié.

Une ascension méthodique et patiente

En 1993, trois ans après son entrée, il est nommé directeur des opérations, puis membre du directoire en 1995, DGA en 1998 et enfin président du directoire en 2001. Une ascension menée sans précipitation et avec la même méthode. « Je suis un perfectionniste, je ne laisse rien au hasard. Mais j'ai appris à être patient. Avant, je voulais des résultats immédiats. » C'est lui qui est à l'origine aussi de Mira (Missionnement informatisé du réseau d'assistance), permettant les échanges électroniques avec son réseau de prestataires. Un outil générateur de gains productivité, certes, mais aussi une façon de se démarquer de la concurrence. « La différence permet de pouvoir se positionner », insiste-t-il. Directeur général délégué de Mondial assistance France depuis 2007, il poursuit la même ambition.

A-t-il jamais pensé à quitter la maison ? « J'ai été démarché de multiples fois par des clients. C'est flatteur, mais j'ai commencé et j'ai grandi avec cette société. J'y ai connu des défis en permanence, jamais de monotonie. » Loyal et fidèle, il ne peut envisager de passer à la concurrence. « J'aurais du mal à porter ce tablier. »

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 14 janvier 2022

ÉDITION DU 14 janvier 2022 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Noël Ghanimé, directeur général délégué de Mondial assistance France : Ne rien laisser au hasard

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié