Assurance dommages : les risques professionnels source de rentabilité

Assurance dommages : les risques professionnels source de rentabilité

D'après le baromètre 2013 des assurances dommages réalisé par le cabinet de conseil Facts & Figures, l'assurance dommages dédiée aux professionnels représente un levier de rentabilité considérable, notamment pour les mutuelles sans intermédiaire. Les risques particuliers, quant à eux, s'avèrent rentables pour les bancassureurs.

Le baromètre 2013 des assurances dommages de Facts & Figures, cabinet de conseil spécialisé dans le secteur de l'assurance sur l’année 2011 révèlent une nouvelle fois que l’assurance dommages est soutenue en priorité par les risques professionnels, qui affichent une très forte rentabilité comparé à celle des risques particuliers. S’appuyant notamment sur les résultats techniques (RT) des assureurs, qui correspond à la marge d’exploitation, l’étude révèle que les produits non vie professionnels ont rapporté 9,58 Md€ de chiffre d’affaires (CA) en 2011, correspondant à 30% de l’activité dommages – dont le chiffre d’affaires global s’élève à à 46,945 Md€ –, et à 71% du résultat technique, qui s’élève à 1,086 Md€. Un résultat qui fait le grand écart avec le marché des particuliers, qui a généré 752 M€ de résultat technique pour 32,715 Md€ de CA.

Risques professionnels : un marché très concentré

Le marché des très petites entreprises et des petites et moyennes entreprise (TPE/PME) reste très concentré, sachant que sept groupes pèsent pour 82% du CA, et 4 groupes pour 78% du RT. Axa bénéficie d’une position dominante (28.2% du CA global et 37,6% du RT) à lui seul, suivi par Groupama (15,5% et 23.8%), Covéa (11,4% et 11,5%) et Allianz (12% et 5%). Cependant, ce marché est surtout porté par les mutuelles sans intermédiaire (MSI), dont le résultat technique pèse pour 91% dans le RT global, alors même que 19% du chiffre d’affaires est réalisé par le marché des professionnels. Une tendance qui s’inverse pour les dommages de particuliers, qui représentent 81% du chiffre d’affaires, pour une rentabilité bien plus faible (9% du RT réalisé sur les particuliers).

Les bancassureurs dominent le dommages particuliers

En revanche, les bancassureurs tirent leur épingle du jeu et «écrasent le restant du marché en termes de résultat technique sur les risques particuliers», estime Facts & Figures. Les bancassureurs génèrent en effet à eux seuls 51% du RT en non vie de particuliers, créant «un écart de performance moyenne considérable» avec les autres réseaux de distribution, d’après Facts & Figures. La Société Générale et Crédit Mutuel, affichent respectivement un résultat technique net sur CA de 21.6% et 13%, contre une moyenne de 2.3% sur l’ensemble du secteur non vie de particuliers.

Une hausse des tarifs en décélération

Le cabinet de conseil estime que ces bon résultats techniques sont notamment dus à la hausse des primes d’assurances. Sur la seule assurance automobile, le résultat technique net sur le chiffre d’affaires est passé de 0.55% en 2010 à 1.34% en 2011, avec une estimation à 2.30% en 2012. Cependant, l'étude indique que cette politique d’augmentation des tarifs tend à la décélération, ceci dû notamment à la chute du nombre de contrats et aux consommateurs «qui ne supportent plus la hausse des tarifs.» Pour 2014, Facts & Figures estime que la hausse des tarifs devraient stagner entre 0 et 2% d’ici janvier prochain.

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'Assurances Biens, flotte auto, RC et personnes de la CCOG.

CCM de l'Ouest Guyanais

27 mai

973 - CC DE L'OUEST GUYANAIS

Souscription de divers contrats d assurances pour l ehpad la roussane.

Maison de retraite de Monein

27 mai

64 - MONEIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance dommages : les risques professionnels source de rentabilité

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié