Assurance vie : l’Afer évolue en s'ouvrant davantage aux unités de compte

Assurance vie : l’Afer évolue en s'ouvrant davantage aux unités de compte
Gérard Bekerman, président de l'Afer.

A la veille de son 40ème anniversaire, l'Afer prend de nouvelles orientations : l'association d'épargnants se dote pour la première fois d'une provision de participation aux bénéfices (PPB) et s'ouvre davantage aux unités de comptes (UC).

Le tournant est notable : à presque 40 ans, l’Afer, qui a servi un taux de rendement de son fonds garanti de 3,20% en 2014 (3,36% en 2013) à ses 716 000 adhérents, a décidé de doter sa provision de participation aux bénéfices (PPB«pour la première fois de son histoire», selon le président de l’association Gérard Bekerman. Le montant de cette réserve s’élève à 80 M€, ce qui aurait pu représenter 0,20% de rendement supplémentaire, soit 3,40%. «Compte tenu de la pyramide des âges», l’Afer dénombrant 193 000 adhérents de plus de 70 ans avec une durée moyenne de détention de 17 ans, «doter la PPB, c’est être plus sage», a poursuivi le président. «Nous avons entendu le message du gouverneur de la banque de France [incitant les assureurs à la modération en matière de rendements, NDLR], mais nous revendiquons notre liberté de donner à nos adhérents le meilleur taux.»

15% de l'encours en UC

Autre évolution : l'Afer n'est plus uniquement focalisée sur son fonds garanti et s'ouvre de plus en plus aux unités de compte (UC) : elles représentent aujourd’hui 7,3 Md€ sur les 48,3 Md€ d’encours du contrat. Après avoir refondu et simplifié sa gamme d’UC en juin 2014, l’Afer va en lancer deux nouvelles en février 2015 : Afer Convertibles (géré par AIF) et Afer Actions PME (géré par BNP Paribas Asset Management). De plus, dès ce mercredi 14 janvier, le fonds Afer Immo, qui investit dans l'immobilier d'entreprise, sera de nouveau ouvert pendant une période limitée.

200 M€ à investir dans des entreprises non cotées

De même, Aviva, le partenaire assureur du contrat, fait évoluer le fonds en euros : il a confié une enveloppe de 200 M€ à Ardian, un des experts mondiaux en private equity pour investir dans des sociétés non cotées.

Un eurocroissance de 10 ans et 0,89% de frais de gestion

C’est aussi Aviva qui pilote le projet d’eurocroissance qui sera lancé en juin. Les détails ont été dévoilés par Nicolas Schimel, directeur général d’Aviva France : un contrat d’une durée minimale de 10 ans, avec une garantie de 100% du capital incluant les frais sur versement et des frais de gestion de 0,89%. «La question du moment ne se pose plus : il est important de lancer un contrat eurocroissance pour la pérennité de l’assurance vie», a-t-il estimé, en rajoutant qu’en termes d’investissement,  «l’eurocroissance apporte une véritable bouffée d’oxygène».

Enfin, l’Afer veut davantage se digitaliser : «Nous n’avons pas renoncé à faire un contrat internet», a notamment indiqué Gérard Bekerman, tout en reconnaissant quelques contraintes à résoudre notamment en termes de distribution.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie : l’Afer évolue en s'ouvrant davantage aux unités de compte

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié