Assurance vie : Le Conservateur affiche un taux de 3,25% sur son monosupport

Après avoir diffusé les taux de rendement de ses multisupports et de son plan d’épargne retraite populaire (Perp), le groupe mutualiste Le Conservateur vient de publier celui de son monosupport Arep. Ce contrat, fermé à la commercialisation, présente un taux de 3,25% en 2011, contre 4% en 2010. Soit une baisse de 0,75 point. « 3,25% constitue un bon rendement dans un marché qui se situe autour des 3% », a souligné Gilles Ulrich, directeur général du Conservateur à L’Argus de l’Assurance. Pour rappel, le taux d’Arep Multisupport passe de 4% en 2010 à 3,50% en 2011 et le taux de son autre multisupport, Conservateur Helios Sélection, de 4,25% à 3,75%. Une baisse, cette fois-ci, de 0,50 point. « Avec Solvabilité 2, les fonds en euros nécessitent davantage de fonds propres par rapport aux unités de compte où c’est l’assuré qui assume le risque, rappelle Gilles Ulrich. Nous répercutons donc de façon équitable les contraintes réglementaires sur les rendements de nos contrats. » En clair, les épargnants qui prennent plus de risque sont récompensés. « Nous sommes une mutuelle, insiste Gilles Ulrich. Nous n’avons pas l’intention de privilégier des sociétaires par rapport à d’autres. Toutefois, l’équité ne veut pas dire l’égalité. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Paiement de l'allocation Bébédom sous forme de chèques emploi service universel pré...

Conseil Départemental des Hauts de Seine

26 mars

92 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Conseil et Assistance à Maîtrise d'Ouvrage pour la l'élaboration et la passation d'...

Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône

26 mars

13 - Marseille

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie : Le Conservateur affiche un taux de 3,25% sur son monosupport

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié