Assurance vie : les rendements ne sont pas si importants pour les épargnants (enquête Odoxa)

Assurance vie : les rendements ne sont pas si importants pour les épargnants (enquête Odoxa)
36% des français citent le besoin de se constituer une épargne en cas de coup dur parmi les principales motivations pour souscrire une assurance vie.

Une enquête Odoxa réalisée pour LinXea et le Parisien-aujourd’hui en France révèle que l’assurance vie est toujours le placement préféré des français, en particulier pour ses avantages fiscaux. Mais les inquiétudes sont fortes sur les mesures de blocage envisagées dans la loi Sapin 2. 

L’assurance vie est bien le placement préféré des français. C’est ce qui ressort d’une enquête Odoxa pour LinXea, distributeur internet d’assurance vie, et Le Parisien-Aujourd’hui en France auprès de 1 002 personnes entre le 23 et 24 novembre 2016. 47% des personnes interrogées déclarent avoir un contrat ouvert et, en termes de choix d’épargne, l’assurance vie arrive en tête avec 43% des français qui affiche cette préférence devant le livret A, cité par 27% des sondés et le plan épargne logement par 22%.

19% du panel citent les rendements comme principaux avantages de l’assurance vie

Régime fiscal avantageux et adaptation à son profil, sont les deux premiers avantages cités par les personnes ayant déjà souscrit une assurance vie devant la rémunération et le caractère relativement liquide du placement. Les rendements ne se donc pas le premier atout de l’assurance vie. Ils ne sont que 19% à le citer comme principal avantage à leurs yeux.

Très forte opposition à la loi Sapin 2

Si le caractère liquide de cette épargne n’arrive pas en première position parmi la valeur ajoutée de l’assurance vie, les français interrogés se montrent quand même farouchement opposés à la mesure de la loi Sapin 2 ouvrant la possibilité au Haut conseil de stabilité financière de bloquer les fonds investis en cas de remontée brutale des taux d’intérêts. Ils sont, en effet, 70% à y être opposés.

Antoine Delon, président-directeur général de LinXea, relève que les effets négatifs induits par la crainte des épargnants au sujet de la loi Sapin 2 sont forts : « pour la première fois en trois ans et malgré sa très bonne image dans l’opinion et son exceptionnel rendement, l’assurance-vie vient de connaître un mois d’octobre 2016 difficile avec une collecte nette négative de 100 M€. Il en résulte qu’un travail de pédagogie s’avère nécessaire pour convaincre les Français du bien-fondé de cette mesure et les rassurer sur les performances inégalées de ce placement ».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 juillet 2021

ÉDITION DU 16 juillet 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

CONSEILLER CLIENTELE PARTICULIER - TPE H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE FONCTION CLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Cyber Risque

SDIS de la Charente Sce Départ. d'Incendie et de Secours

31 juillet

16 - SDIS 16

Prestations de services d'assurance construction relatives à une opération de trava...

GHT Sud Val d'Oise Nord Hauts-de-Seine

31 juillet

95 - MONTMORENCY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie : les rendements ne sont pas si importants pour les épargnants (enquête Odoxa)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié