Assurance vie : une ONG milite pour un étiquetage « vert » obligatoire

Assurance vie : une ONG milite pour un étiquetage « vert » obligatoire

L’organisation non gouvernementale Les Amis de la Terre demande au gouvernement de rendre obligatoire l’étiquetage développement durable à tous les produits financiers distribués en France, dont l’assurance vie. Prévu dans le Grenelle de l’Environnement, cet étiquetage vise à informer les clients des banques et des assureurs des produits qui leur sont proposés, selon trois critères : le risque financier, le degré de responsabilité sociale et environnementale (RSE) dans la sélection des activités financées, et l’impact sur le climat de ces activités.

Trop de transparence

Les Caisses d’Epargne ont adopté cet étiquetage en 2008 avant de l’abandonner en 2010 suite, selon Yann Louvel, référent de la campagne RSE des Amis de la Terre, « à un changement de direction et à la fusion avec les Banques Populaires qui a débouché sur la création du groupe BPCE ». Depuis, aucun autre banquier ou assureur n’a pris la relève. « Cet étiquetage implique une grande transparence qui effraie les établissements », estime Yann Louvel. D’où l’idée d’obliger les banques et les assureurs vie à l’adopter. Quant aux assurances dommages, la Maif et la Macif ont bien tenté d’y appliquer un étiquetage « vert » mais ont dû abandonner compte tenu de la « complexité des process à mettre en place », explique Yann Louvel.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition d'un véhicule neuf.

Comité Martiniquais du Tourisme

15 septembre

972 - FORT DE FRANCE

Lac de la Sorme - assistance à l'élaboration d'un programme de travaux d'ingénierie...

Communauté Urbaine Le Creusot-Montceau (CUCM)

15 septembre

71 - CU LE CREUSOT MONTCEAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie : une ONG milite pour un étiquetage « vert » obligatoire

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié