À chacun son territoire

Les banques sont plus attrayantes que les assurances : tel est globalement l'enseignement majeur de ce troisième volet du premier baromètre les Français, l'assurance et la banque Opinion Way.

Si l'attrait des assureurs sur leurs produits historiques ne fait pas l'ombre d'un doute, la prédominance des banquiers est indiscutable dès lors que les contrats concernent l'épargne, la retraite ou le crédit. Un constat qui frôle l'évidence, mais qui s'explique néanmoins par plusieurs paramètres. « On néglige trop souvent l'effet sémantique qui conditionne cependant considérablement les déclarations des consommateurs », souligne Frédéric Albert, directeur adjoint du développement chez Opinion Way. Ainsi, lorsqu'apparaît le mot assurance, les Français envisagent tout naturellement de s'adresser à leur assureur. Au point de se contredire dans leurs actes, comme c'est le cas pour l'assurance vie. En effet, ils sont 45 % à déclarer vouloir souscrire une assurance vie chez leur assureur alors que la réalité du marché donne les bancassureurs archileaders en cumul de l'encours.

Proximité et diversité profitent à la banque

Le second facteur d'influence est la combinaison de l'offre et de la fréquence de relation. Or, malgré les effets négatifs de la crise sur l'opinion du grand public envers la banque, le fait que les Français poussent moins souvent la porte de leur assureur que celle de leur banquier n'est pas sans conséquences. Ainsi, nos compatriotes sont davantage confrontés à la diversité de l'offre de ce dernier, qui déploie parallèlement une stratégie offensive en faveur de la multidétention. « Par ailleurs, force est de constater que, de leur côté, rares sont les assureurs à se développer vers la banque, tant l'investissement à consentir pour aborder cet autre métier est lourd », analyse Frédéric Albert.

L'étude révèle également la forte corrélation entre l'attrait et la bonne adéquation des produits. Ainsi, l'assurance multirisque habitation, l'assurance auto ou l'assurance vie sont très bien jugées par 75 % des Français, qui sont au contraire plus de la moitié à estimer que les « produits » retraite sont inadéquats. Or, s'ils sont majoritairement conscients de la nécessité de préparer cette période de leur vie, ils se déclarent cependant démunis face à l'offre, puisque seuls 13 % d'entre eux disent avoir déjà souscrit un produit dédié.

Enfin, ce dernier volet aborde à travers plusieurs questions la résistance au changement d'assureur ou de banquier. Selon Opinion Way, celle-ci est forte, puisque seulement 21 % des Français se déclarent prêts à faire jouer la concurrence, un taux qui flirte néanmoins avec les 30 % pour la MRH et l'auto.


À chacun son territoire

À chacun son territoire

À chacun son territoire

À chacun son territoire

À chacun son territoire

À chacun son territoire

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance de la flotte automobile de Logial-OPH.

LOGIAL-OPH

19 février

94 - ALFORTVILLE

Mission de certification des comptes de la communauté d'agglomération de l'albigeoi...

C2A Communauté d'Agglomération de L'Albigeois

19 février

81 - ST JUERY

RENOUVELLEMENT DES CONTRATS D'ASSURANCE POUR LES MEMBRES DU GHT SOMME LITTORAL SUD.

CHU - Hôpital Nord - Amiens Picardie

19 février

80 - AMIENS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

À chacun son territoire

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié