Axa balise sa route pour les quatre ans à venir

Axa balise sa route pour les quatre ans à venir
Gains de productivité, orientation vers des marchés et activités à fort potentiel : le groupe donne un aperçu des grandes lignes de son plan stratégique à l'horizon 2015, dont les détails seront dévoilés au premier semestre 2011.

Malgré un environnement économique et financier encore incertain, le PDG d'Axa, Henri de Castries, n'a pas l'intention de modifier profondément le modèle du groupe. Les fondamentaux du métier ne sont pas remis en question et les perspectives restent bonnes, selon lui, ce qui n'exclut pas « de donner des inflexions au modèle ».

Lors d'une journée organisée pour les investisseurs, le groupe a précisé ses orientations pour les quatre ans à venir. « Un projet complet - puisqu'il s'agit de réduire les coûts, d'accroître les revenus et d'adapter la structure des activités -, mais ambitieux en termes d'objectifs », commente Marc-Philippe Juilliard, directeur senior de Fitch Ratings.

Accélérer en Asie

Comme il l'a déjà fait en cédant une partie de ses activités britanniques ou en s'associant avec la banque chinoise ICBC, Axa entend créer de la valeur en allouant son capital à des marchés ou à des activités à plus fort potentiel.

Dans les pays émergents, Axa mise notamment sur l'opération menée avec AMP pour se désengager de l'Australie et de la Nouvelle Zélande, se concentrer sur l'Asie du Sud-Est et faire ainsi passer la part des affaires nouvelles en assurance vie des pays émergents de 10 à 14 % en volume et de 19 à 29 % en valeur. L'assureur souhaite aussi accélérer sa diversification vers la santé et la prévoyance, « ce qui n'est pas nouveau en soi, remarque Marc-Philippe Juilliard, mais, cette fois, les objectifs sont quantifiés ». D'ici à 2015, Axa veut accroître de cinq points la part des affaires nouvelles pour ces deux activités, ce qui se traduira, par exemple, par la création d'une plate-forme de vente directe commune à plusieurs pays dans le domaine de la prévoyance et le développement d'offres pour les agents et les courtiers.

Réduire les coûts

Même logique en matière d'assurance vie : accroître de vingt points la part des produits en unité de compte sur l'ensemble des affaires nouvelles, c'est-à-dire « revenir à la situation de 2007 », précise Henri de Castries, qui mise à la fois sur les prestations de conseil de ses réseaux de distribution et sur des offres intégrant des garanties.

En dommages, Axa s'est fixé pour 2011 un objectif de ratio combiné courant (sans reprise des provisions des années antérieures) de 100 %, contre 104,4 % en 2009 et 102,7 % au premier semestre 2010. L'assureur prévoit de nouvelles augmentations de tarif (3 % en moyenne en 2011, après les 2,8 % de cette année) et vise 1 Md € de gains de productivité pour 2015, qui seront réalisés sur les frais généraux et la gestion de sinistres.

« Nous continuerons à investir en matière de gestion des risques et de distribution », précise Henri de Castries. Avec les gains de productivité escomptés en assurance vie, épargne et retraite, c'est 1,5 Md € avant impôt que le groupe entend économiser d'ici à 2015.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance dommages aux biens et risques annexes

Ville de Quimper

24 juin

29 - Quimper

Fourniture de bons d'achats et livraison de cadeaux de noël pour les enfants du per...

Métropole Toulon Provence Méditerranée

23 juin

83 - CA TOULON PROVENCE MEDITERRANEE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Axa balise sa route pour les quatre ans à venir

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié