Euler Hermes estime la croissance au point mort

Selon une étude de l'assureur crédit Euler Hermes, la croissance économique ne retrouvera pas avant 2012 son niveau d'avant crise. Et les défaillances d'entreprises resteront en 2011 à un niveau élevé.

En 2011, l'Europe sera à la traîne en termes de croissance. C'est en tout cas, l'analyse de l'assureur crédit Euler Hermes. Et le retour au beau fixe se fera encore attendre. « Un an après le début du rebond de l'économie mondiale, le rythme de croissance de l'Europe reste inférieur à celui du reste du monde, explique Karine Berger, directrice marchés et marketing et chef économiste d'Euler Hermes, avec un glissement annuel du PIB toujours en récession au premier trimestre 2010 pour quelques pays comme le Royaume-Uni, l'Espagne, ou la Grèce. »

Pas d'embellie pour la zone euro avant 2012

« Nous avons revu à la baisse l'ensemble de nos prévisions de croissance pour les pays européens, désormais inférieures à 1 % en 2010 et 2011 pour la zone euro et nous n'entrevoyons pas de retour aux niveaux d'avant crise avant 2012 pour les PIB trimestriels des pays de la zone. »

Pour la zone euro, les perspectives de croissance de la demande interne sont globalement au point mort pour 2010 et très modérées pour 2011. La croissance des ménages restera atone jusqu'à la fin 2010 (- 0,2 %) et plus que modeste en 2011 (0,5 %). Côté entreprises, les défaillances resteront sensiblement élevées en 2011, et ce dans plusieurs pays d'Europe : Espagne (+ 10 %), Grèce (+ 25 %), Portugal (+ 5 %). L'Allemagne (+ 1 %), la France (+ 2 %), l'Autriche (+ 5 %) et l'Irlande (+ 9 %) ne devraient pas voir leur niveau de défaillances baisser en moyenne annuelle avant 2011. Pour mémoire, le bilan des défaillances enregistré en 2009 est le plus important depuis une quinzaine d'années pour quelques pays (États-Unis, Pays-Bas, Belgique, Suisse, Autriche, Danemark, Irlande, Portugal ou encore les pays baltes).

Pression sensible sur les entreprises jusqu'en 2011

« Les entreprises, notamment en Europe, seront sous pression jusqu'en 2011, commente Michel Mollard, membre du directoire d'Euler Hermes. À l'heure où les mesures de soutien à l'économie sont en passe de disparaître, les entreprises devront faire face à des perspectives d'activité toujours insuffisantes, alors qu'elles ont mis en oeuvre l'essentiel des leviers d'ajustement possibles et que de nombreux risques demeurent. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Euler Hermes estime la croissance au point mort

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié