L’Américain MetLife a encore faim

Loin de se contenter d’Alico, rachetée à AIG pour 11,6 milliards d’euros, l’assureur vie américain MetLife annonce, par la voix de son président Bill Toppeta dans le quotidien Les Echos, qu’il continue de regarder les acquisitions potentielles; Il estime que Solvabilité 2 et Bâle III vont contribuer au mouvement de consolidation en Europe dans les prochaines années. Notamment dans le secteur de la bancassurance, les banquiers devraient être amenés à s’interroger sur la conservation, ou non, de leur activité d’assurance, a souligné le patron de MetLife.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC CHIMISTE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’Américain MetLife a encore faim

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié