Retour à la case justice pour Aréas assurances

Les syndicats de la compagnie ont décidé de saisir à nouveau le tribunal de grande instance, après l'échec des discussions sur les indemnités du personnel concerné par le plan de sauvegarde de l'emploi.

Fin des négociations. À l'issue de la réunion « de la dernière chance », le 20 janvier à Paris, entre la direction d'Aréas et les représentants syndicaux, aucun accord n'a été trouvé sur les conditions de départ des 119 salariés touchés par la réorganisation des délégations régionales. « Toutes nos solutions alternatives ont été rejetées, regrette Dominique Depaquit, délégué syndical national CFDT et secrétaire du comité central d'entreprise (CCE). En conséquence, nous allons saisir le tribunal de grande instance pour demander en référé la suspension du plan de sauvegarde de l'emploi. »

Vers une troisième mouture du PSE ?

Le 10 janvier, les délégués syndicaux ont présenté des propositions (sur les indemnités de départ et les budgets de formation) jugées insuffisantes par 86% des salariés. Dans un communiqué daté du 17 janvier, la délégation du Languedoc a donc demandé à ses représentants syndicaux de négocier sur un niveau de dédommagement supérieur. « Seulement, pour la direction, ces propositions minimalistes sont déjà trop élevées. Impossible, dans ces conditions, de relier les extrêmes », regrette , délégué CFE-CGC d'Aréas assurances.

En novembre 2011, le tribunal de grande instance de Paris, saisi par le CCE d'Aréas, avait demandé à la compagnie de revoir sa copie, lui interdisant tout licenciement d'ici là. « Si le tribunal accepte notre référé, il y aura à nouveau suspension du plan, voire son annulation », précise Dominique Depaquit. Plus de sept mois après l'annonce du projet de réorganisation, un troisième plan de sauvegarde de l'emploi pourrait voir le jour.

SEPT MOIS DE CONFLIT
  • 15 juin 2011 Aréas assurances annonce la fermeture de trois délégations régionales (Angers, Montpellier, Tours).
  • 24 novembre Le tribunal de grande instance de Paris ordonne à Aréas d'améliorer son plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Les licenciements sont gelés.
  • 20 janvier 2012 Les syndicats annoncent leur intention de déférer à nouveau le PSE devant la justice.

 

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Retour à la case justice pour Aréas assurances

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié