Transferts d'activités au sein de Generali France

L'assureur procède à une réorganisation de ses sites de gestion régionaux. Le projet concerne également deux services basés en Île-de-France et amènera 113 personnes à changer de spécialité.

Ambition province : tel est le nom de la réorganisation menée en ce moment par Generali France. Comme le révélait L'Agefi dans son édition du 18 janvier, ce projet présenté aux représentants du personnel en octobre 2011 consiste à transférer l'activité de deux services basés en Île-de-France vers la province, et à repositionner l'activité de cinq des onze centres de gestion régionaux.

Une nécessaire évolution

Pas de fermeture de sites au programme, mais des changements de spécialité pour 77 personnes sur les 500 exerçant des métiers de gestion en régions (souscription et indemnisation en dommages principalement), ainsi que pour 36 personnes employées à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) au sein des services de souscription en prévoyance et d'indemnisation dans divers domaines (traitement des recours en automobile, par exemple).

Ces changements interviendront entre mars et septembre après formation dune vingtaine de jours en moyenne des 113 collaborateurs concernés. Cette réorganisation a pour objectif de « pérenniser l'activité des sites de gestion régionaux, de leur permettre d'atteindre une taille critique et d'apporter des perspectives d'évolution aux équipes », indique Christophe Collin, directeur de l'évolution professionnelle et de l'emploi de Generali France.

En effet, l'assureur estime que l'existence de certains sites régionaux aurait été menacée du fait des départs à la retraite (48 % des collaborateurs d'ici à 2021) et des faibles perspectives d'évolution pour des équipes majoritairement centrés sur la gestion en dommages des particuliers, « une activité que nous ne cherchons pas à développer et pour laquelle certaines opérations seront automatisées », explique Christophe Collin.

Les équipes de Lille, Lyon, Marseille, Nantes et Strasbourg seront renforcées autour de grandes spécialités, comme la souscription en prévoyance à Marseille (actuellement partagée avec Saint-Denis), la souscription des contrats MRH et Gav à Strasbourg, ou, en auto, la souscription à Lyon et l'indemnisation à Lille... Les 36 personnes qui travaillent à Saint-Denis dans les services transférés en province se verront proposer d'autres postes dans ce même site, où Generali France concentre une majorité de ces effectifs.

Un plan de recrutements

Ces mouvements, comme ceux qui touchent les équipes en province, se feront sans changement de fonction, ni de classification, selon l'assureur. Le redimensionnement des sites s'accompagne par ailleurs d'un plan de recrutement : une cinquantaine de personnes cette année, et 250 à 300 au cours des dix prochaines années.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 27 mai 2022

ÉDITION DU 27 mai 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Concession des services publics de l'eau potable et de l'assainissement collectif

CCM du Sartenais Valinco

28 mai

20 - CC DU SARTENAIS VALINCO

Prestation de services d'assurances.

Communauté de Communes Mad et Moselle

28 mai

54 - THIAUCOURT REGNIEVILLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Transferts d'activités au sein de Generali France

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié