Une nouvelle ère s'ouvre chez Generali

Avec l'arrivée du nouveau président, Cesare Geronzi, se dessinent une autre gouvernance, mais aussi un style de gestion plus italien pour le Lion de Trieste.

À peine élu à la tête du troisième assureur italien, l'ex-président de Mediobanca, Cesare Geronzi, a d'emblée donné le ton, en se présentant à la presse après l'assemblée générale du 24 avril à Trieste. Sous un air affable et modeste, admettant qu'il n'y connaissait rien en matière d'assurances mais qu'il était prêt à apprendre, l'influent banquier a expliqué qu'il souhaitait « faire croître ultérieurement la compagnie avec un fort enracinement en Italie ». Il a souligné aussi qu'en tant que grande compagnie, Generali continuerait à investir dans des groupes italiens au nom de « l'intérêt général du pays ». Avant de conclure : « Nous devons faire plus. Une partie de la richesse dégagée par le groupe doit être orientée vers des programmes culturels ».

Pas de rôle exécutif, mais un discours incisif

Pour un président censé n'avoir « aucun pouvoir exécutif individuel », comme il l'a précisé lui-même, Cesare Geronzi ne s'en est pas moins montré très incisif sur la direction qu'il compte à présent donner au Lion de Trieste, dont la gouvernance a été notablement modifiée. Reflétant les nouveaux équilibres au sein de l'actionnariat, pas moins de trois postes de vice-président ont été créés. Ils sont occupés par Vincent Bolloré, chef de file des actionnaires européens de Mediobanca avec 5 %, Alberto Nagel, administrateur délégué de la banque d'affaires, et l'entrepreneur Francesco Gaetano Caltagirone complète ce trio inattendu.

Présent à hauteur de 2 % dans le capital de l'assureur, ce dernier représente les investisseurs privés, qui pèsent désormais presque autant que le premier actionnaire Mediobanca avec ses 13,24 %. Par ailleurs, les grands actionnaires de Generali entrent en force dans tous les comités de gouvernance, « afin de mieux rapprocher "l'opérativité" de la compagnie à la sensibilité des actionnaires », a indiqué Cesare Geronzi. Du point de vue opérationnel, les deux précédents administrateurs délégués ont été confirmés à leur poste : Giovanni Perissinotto, nommé Group CEO, avec « la responsabilité des décisions finales », qui devient le vrai chef exécutif du groupe, et Sergio Balbinot, responsable pour l'international.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Une nouvelle ère s'ouvre chez Generali

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié