Audioprothèses : passe d’armes entre l’Unsaf et Carte Blanche Partenaires

Audioprothèses : passe d’armes entre l’Unsaf et Carte Blanche Partenaires
Le syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) avait déjà été à la manoeuvre en 2015 pour demander un "partenariat équilibré" avec la société Kalivia (Harmonie Mutuelle + Malakoff Médéric).

Le syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) remet en cause le récent appel à conventionnement de Carte Blanche Partenaires pour renouveler son réseau.

L’appel à conventionnement du réseau Carte Blanche en audioprothèses, lancé le 13 février 2017 sur une durée d’un mois, ne recueille pas le soutien du Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf). Le syndicat, dans un communiqué daté du 7 mars, considère en effet que le cahier des charges comprend de «nombreuses clauses sensibles et discutables» et conduit, à terme, à une «mise sous tutelle des professionnels de santé».

Cet appel à conventionnement se fait sur la base d’un réseau dit ouvert, excluant donc tout numerus clausus et accessible à tous les audioprothésistes s’engageant à respecter certains critères qualitatifs et tarifaires. «Réseaux qui ne sont en fait ouverts que très ponctuellement» estime l’Unsaf, «puis refermés pour des durées variables».

Un argumentaire «injurieux» selon Carte Blanche

«La prise de position de l’Unsaf est une nouvelle attaque contre l’ensemble des réseaux, et plus encore contre les assureurs complémentaires santé» a réagi Carte Blanche Partenaires, quelques heures après le communiqué du syndicat national des audioprothésistes – considéré par la société de services comme «injurieux» et mis sur le compte, «à ce stade», d’un «emportement accidentel».

En dehors de l’argument sur le réseau ouvert, l’Unsaf voit dans cet appel à conventionnement une volonté d’ «ingérence» de la part de Carte Blanche Partenaires, avec de «très nombreuses obligations onéreuses sans contrepartie» («obligations réciproques» réplique Carte Blanche). Le syndicat dénonce également l’obligation de proposer un appareillage d’entrée de gamme pour tout patient («l’audioprothésiste exerce pleinement son rôle de conseil et le patient garde quant à lui sa liberté d’acheter ce qu’il veut» répond le réseau) et met en avant des différences tarifaires en fonction du lieu d’exercice – argument que réfute Carte Blanche.

Cet appel à conventionnement se termine le 13 mars prochain, pour une entrée en application au 1er avril 2017.

Emploi

AFI ESCA

Commercial grands comptes H/F

Postuler

Collecteam

Responsable Technique Contrats Santé et Prévoyance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurances 2019-2022 pour la SIG.

Société immobilière de la Guadeloupe (SIG)

24 janvier

971 - LES ABYMES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Audioprothèses : passe d’armes entre l’Unsaf et Carte Blanche Partenaires

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié