Auto : Axa teste un nouveau circuit de gestion des sinistres

Comme d'autres avant lui, l'assureur met en place un système de contrôle des devis réalisés par les réparateurs. Le dispositif est en cours de validation dans deux départements.

Le mouvement amorcé par Generali et Covéa prend de l'ampleur. Pour réduire les délais de réparation, la durée d'immobilisation des véhicules et les coûts de gestion des sinistres, Axa teste depuis début octobre une nouvelle procédure qui consiste à confier le chiffrage d'une partie des dommages à des réparateurs sans intervention des experts. L'assureur s'appuie sur la plate-forme d'Innovation Group, prestataire qui anime pour lui un réseau de 600 garages dans le cadre de son offre de services à domicile.

Une procédure réservée aux sinistres simples

« Les tests sont réalisés dans les départements d'Ile-de-France et du Rhône, soit un périmètre de 70 garages, avec un objectif de 1 000 à 1 500 dossiers traités via cette nouvelle procédure, sachant qu'elle ne s'appliquera qu'aux sinistres les plus simples », indique Jean-Michel Losa, directeur des prestataires extérieurs d'Axa France Services. Il précise que « dès lors que la sécurité est en jeu, que le seuil IRSA est dépassé alors qu'un tiers est impliqué et qu'il y a possibilité de recours, le dossier est maintenu dans le circuit traditionnel ». Toute la procédure repose sur l'outil informatique piloté par Innovation Group mais dont les règles de traitement (une centaine) sont fixées par l'assureur. Si le devis réalisé par le réparateur n'est pas conforme à celles-ci (chiffrage incohérent, impact sur la sécurité, etc.), le dossier est orienté vers un expert.

Plus de responsabilités pour les réparateurs

« À travers ce test, nous souhaitons vérifier la robustesse de l'outil, la pertinence des règles et des procédures de contrôle, mais aussi évaluer les bénéfices du dispositif et son impact en termes d'organisation », indique Jean-Michel Losa. Le système modifie en effet les relations entre Axa et ses prestataires. Les réparateurs se voient confier plus de responsabilités au détriment des experts. Ces derniers seront certes impliqués dans les contrôles, mais il leur faudra faire évoluer leurs prestations vers des dossiers à plus forte valeur ajoutée.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Auto : Axa teste un nouveau circuit de gestion des sinistres

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié