Auto : la hausse des tarifs en 2017 n’est pas qu’un phénomène français

Auto : la hausse des tarifs en 2017 n’est pas qu’un phénomène français
FOTOLIA La France, dont le montant moyen de la prime d’assurance auto atteint 143 € HT sur la seule responsabilité civile (RC), n’est pas le seul pays en Europe à échapper à une inflation des cotisations.

La hausse annoncée des cotisations d’assurance auto et habitation au 1er janvier 2017 n’est pas qu’un phénomène propre à la France. Ailleurs en Europe, en particulier en Espagne et au Royaume-Uni, les augmentations seront nettement supérieures à celles enregistrées dans l’Hexagone.

En France, la messe est dite. Au 1er janvier 2017, les primes d’assurance auto et habitation connaitront une nouvelle augmentation dont seule l’ampleur reste toutefois, à ce stade, la grande inconnue. Certes, cette année, les assureurs dommages ne se sont pas franchement bousculés pour orchestrer le bal des annonces.

Une tendance haussière

La preuve : habitué à communiquer dès juin, Maif a, par exemple, attendu septembre pour dévoiler ses tarifs (entre +1,5% et 2,5% en auto, entre +1 et +2% en MRH), suivi de Matmut (+1,7% en auto pour 50% du portefeuille, +2,3% en MRH). Pour le reste du Top 10 France, silence radio ou presque.

Generali France annonce une hausse de +1,5% en auto et 2,5% en MRH. Chez Axa France, « C’est certain, [les] tarifs augmenteront l’an prochain », confiait Jacques de Peretti, son PDG, dans nos colonnes, sans toutefois en préciser les niveaux. La faute à des résultats techniques dégradés en particulier sur les dommages corporels en auto et les climatiques en MRH.

+16% au UK, +6% en Espagne

La France, dont le montant moyen de la prime d’assurance auto atteint 143 € HT sur la seule responsabilité civile (RC), n’est pas le seul pays en Europe à connaitre une hausse des cotisations.

En Espagne, l’augmentation des tarifs devrait flirter avec les 6% en 2017, après une hausse dans les mêmes proportions l’an dernier. En cause : le gouvernement espagnol a procédé à une augmentation de 15% du barème d’indemnisation des dommages corporels (fixé par la loi).

Au Royaume-Uni, où les assurés ne connaissent généralement qu’en fin d’année les répercussions tarifaires de l’exercice écoulé, la hausse moyenne de la prime devrait atteindre plus de 16% sous l’effet notamment du coût des réparations et des dommages corporels.

>> A LIRE dans le numéro du 16 décembre de L'Argus de l'assurance : "Tarifs 2017 : un exercice périlleux"

La France, pays où la prime d'assurance auto est l'une des plus faibles d'Europe :

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Relance assistance à maîtrise d'ouvrage et étude stratégique multisectorielle relat...

Territoire de la Côte Ouest Communauté d'Agglomération

22 septembre

974 - TERRITOIRE DE LA COTE OUEST

Marché de recouvrement de créances des anciens locataires de l'OPH d'Aubervilliers.

Office Public de l'Habitat d'Aubervilliers

22 septembre

93 - AUBERVILLIERS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Auto : la hausse des tarifs en 2017 n’est pas qu’un phénomène français

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié