Auto : Norwich Union généralise le « pay as you drive »

Après deux années de test auprès de 5 000 automobilistes, l'assureur britannique, filiale d'Aviva, a déployé son pilote « pay as you drive » en Grande-Bretagne. Une solution à la carte visant à réduire les primes d'assurances.

Norwich Union a finalement lancé son système « pay as you drive », autrement dit la facturation selon l'usage du véhicule, en Grande-Bretagne le 5 octobre dernier au travers de deux polices d'assurances destinées aux 18-23 ans et aux 24-65 ans.

Testé depuis deux ans auprès de 5 000 automobilistes outre-Manche, le pilote aurait permis de réduire les primes d'assurances à hauteur de 30 % à 50 % pour 1 500 jeunes. Pour les automobilistes de moins de 25 ans, les primes annuelles moyennes s'élèvent aux alentours de 741 E, un tarif valable toutefois pour les jeunes automobilistes n'ayant pas eu d'accidents pendant quatre ans. Autre enseignement : les accidents dans cette catégorie d'âge auraient chuté de 20 % durant la période de tests. C'est la preuve, pour Norwich Union, que le système peut aussi conduire à sauver des vies en jouant sur l'aspect préventif.

Pour la méthode, ce système repose sur l'installation dans le véhicule de l'assuré (moyennant 74 E à sa charge) d'une boîte noire qui collecte un certain nombre de données comme les dates et horaires d'utilisation, la vitesse ou le nombre de kilomètres parcourus. Ces informations sont ensuite envoyées, par le biais d'un réseau de télécommunication, à l'assureur britannique qui les compile en vue de les exploiter.

C'est cher, une route la nuit !

La technologie inclut aussi un bouton d'alerte, permettant à l'automobiliste de parler à l'assureur en cas de panne ou d'accident. En cas de vol, la boîte noire sert aussi, selon Norwich Union, à localiser le véhicule et, donc, à le récupérer rapidement. Interrogé sur le problème de confidentialité posé par ce système, un porte-parole du groupe Norwich Union balaie la critique : « En tant qu'assureur, notre réputation repose précisément sur l'importance des données en notre possession. »

Selon le schéma en vigueur, chaque catégorie d'assurés est soumise à une tarification particulière. Ainsi, les plus jeunes (18-23 ans) seront taxés d'une prime de 1,50 E par mile (1 mile égale 1,6 km) s'ils conduisent de nuit, entre 23 heures et 6 heures du matin. Alors que, pour les autres périodes de la journée, l'éventail de prix démarre à 0,74 E. Motif invoqué pour cette surtaxe de nuit : 45 % des accidents de la route surviennent à ce moment, selon des données de l'assureur.

Par ailleurs, les plus jeunes sont dix fois plus susceptibles d'avoir un accident la nuit que les automobilistes plus expérimentés. Les débutants sont d'ailleurs récompensés par un bonus de 160 kilomètres gratuits par mois lorsqu'ils s'astreignent à conduire durant les périodes « off peak », autrement dit les moins dangereuses et moins onéreuses.

Les automobilistes les plus âgés (24-65 ans) sont mieux lotis. Cependant, s'ils prennent le volant à des heures de pointe et sur des petites routes, ils seront surtaxés à 0,18 E par mile. Alors que s'ils conduisent durant la période « off peak » la plus basse, le tarif passe à 0,14 E par mile. « La conduite pendant des jours ouvrables et durant des heures de pointe a 50 % de risques en plus de provoquer un accident », explique l'étude.

De manière générale, la conduite de nuit est la plus onéreuse. À l'inverse, la conduite sur autoroute est meilleur marché parce que génératrice de moins d'accidents, selon l'assureur, qui estime ce type de conduite dix fois plus sûre que la conduite sur petites routes.

Beaucoup d'appelés, peu d'élus

Tous les mois, l'automobiliste recevra une facture résumant l'ensemble des déplacements effectués, avec le calcul de la prime associée, un peu à l'image d'une facture de téléphone. Des frais fixes, incluant la couverture du vol et de l'incendie seront ajoutés à l'addition. L'assuré peut d'ailleurs faire une estimation du prix à payer à l'aide d'une calculatrice virtuelle, disponible sur un site de Norwich (www. payasyoudriveinsurance.co.uk). « Les automobilistes doivent impérativement vérifier si leur assurance automobile s'adapte à leur style de vie plutôt que de rechercher à tout prix le tarif le moins cher », argumente un porte-parole du site de comparaison d'assurances, Insurancewide.com.

Norwich Union reconnaît en effet que ce système devrait surtout être efficace pour des personnes conduisant moins de 13 000 km par an et empruntant des autoroutes. Ce qui, d'emblée, restreint un peu le nombre d'élus...

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition de titres restaurant

MSA Mutualité Sociale Agricole du Languedoc

22 avril

48 - MSA DU LANGUEDOC

Prestations de services d'assurances.

Ville de Meylan

21 avril

38 - MEYLAN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Auto : Norwich Union généralise le « pay as you drive »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié