Automobile : les carrossiers de plus en plus critiques sur les réseaux des assureurs

Automobile : les carrossiers de plus en plus critiques sur les réseaux des assureurs
© © Nicolas Baudinet

Les relations entre les carrossiers et les assureurs automobile se tendent. Plus de la moitié de ces professionnels de la réparation envisagent de rompre leur partenariat, selon une étude publiée dans un magazine spécialisé.

Des liens qui, à force d’être serrés, finissent par lâcher : c’est le risque auquel font face les assureurs qui encadreraient de manière trop drastique leurs relations avec les professionnels de l’automobile. C’est l’un des enseignements de l’édition 2014 du «Panorama des réseaux de carrosseries» réalisé par l’institut CSA pour le magazine Décision Atelier.

Durcissement des conditions d'agrément

Interrogés sur leur niveau de satisfaction vis-à-vis des enseignes de la réparation auxquelles ils adhèrent, les carrossiers ont également été invités, dans le cadre de cette étude annuelle, à se prononcer sur les politiques d’agrément des assureurs. Leur constat est sévère. Une très grande majorité de carrossiers (88%) estime que les conditions d’agrément se sont durcies au cours des douze derniers mois, 25% allant jusqu’à juger ce durcissement «insupportable» et 33% «important».

Une source de revenu importante

Dans ce contexte, les carrossiers sont de plus en plus nombreux à envisager de rompre leur partenariat : 55% d’entre eux se disent prêts à refuser un agrément au cours des douze prochains mois, un taux supérieur de 15 points à celui enregistré en 2013. Une telle décision n’est pourtant pas anodine. Les agréments des assureurs représentent en moyenne 49% du chiffre d’affaires des carrossiers. Près d’un quart des répondants déclarent même réaliser plus de 75% de leur chiffre d’affaires dans le cadre de ces accords. Par ailleurs, la moitié des carrossiers estime que le volume d’affaires apporté par les agréments reste stable, 33% le déclarent en baisse et 12% en hausse.

Menace sur la rentabilité des affaires

Autre enseignement du «Panorama des réseaux de carrosseries» : la concentration des assureurs n’est pas forcément mal perçue par les professionnels de l’automobile. Pour 54% des répondants, cette concentration a un impact positif sur le volume d’affaires, (contre 28% d’avis négatifs). En revanche, 57% estiment que ce phénomène a des répercussions négatives sur la rentabilité de leur activité (contre 26% d’avis positifs).

La troisième édition du «Panorama des réseaux de carrosseries» a été réalisée auprès des adhérents de huit enseignes (Acoat Selected, Autoneo, Axial, Carrosserie AD, Five Star, Ixell Carrosserie, Precisium Carroserie et Top Carrosserie). Un tiers des 2 215 membres de ces réseaux y ont participé.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 janvier 2020

ÉDITION DU 24 janvier 2020 Je consulte

Emploi

Agence Swisslife Paris Madeleine

Collaborateur Commercial en Assurance de Personnes H/F

Postuler

APRIL

Directeur de marché Assurances Construction h/f Fonction CODIR

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de services d'assurances

Ville de Solliès Toucas

27 janvier

83 - Solliès-Toucas

Audit du niveau des charges et produits d'exploitation d'ENEDIS et de RTE.

Commission de Régulation de l'Energie

26 janvier

75 - COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Automobile : les carrossiers de plus en plus critiques sur les réseaux des assureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié