Aviva jette son dévolu sur Friends Life

Aviva jette son dévolu sur Friends Life

Si elle se confirme, cette fusion donnera naissance au premier assureur britannique en nombre de clients, dans l’assurance, l’épargne et la gestion d’actifs.

Outre-Manche, cela faisait près de 15 ans que l’on n’avait plus connu cela. L’offre de rachat du numéro deux de l’assurance britannique Aviva sur son concurrent Friends Life en fin de semaine dernière pourrait aboutir à la création d’un nouveau géant de l’assurance outre-Manche, avec quelque 16 millions de clients et une nette domination sur le marché de la vente de produits de retraites et d’investissements. L’opération, complètement financée en actions Aviva, valorise la cible à quelque 5,6 Md£ (7,1 Md€), soit environ 15% de plus que le cours de l’action Friends Life  avant l’annonce. Friends Life, appelé jusqu’en mai dernier Resolution, a été mis sur pied en 2011 par l’entrepreneur britannique Clive Cowdery, au travers de l’amalgame de Friends Provident, des opérations d’assurance vie d’Axa outre-Manche et de l’assureur santé Bupa. Le conseil d’administration de la société, qui recouvre quelque 5 millions d’assurés, a d’ores et déjà donné son feu vert à la fusion. Mais Aviva a jusqu’au 19 décembre prochain pour faire une offre formelle.

Un contexte de réforme des retraites

Cette opération s’intègre dans un contexte de réforme des retraites particulièrement sévère  au Royaume-Uni. A l’image de nombre de leurs pairs, ces deux groupes ont souffert de l’annonce par le Chancelier de l’échiquier, en avril dernier, de supprimer l’obligation pour les salariés de contracter des rentes viagères lors de leur départ en retraite. Pour Mark Wilson, directeur général d’Aviva, l’annonce de ce rachat est la première opération d’envergure depuis qu’il a pris les rênes de l’assureur, il y a deux ans. Sous sa houlette, Aviva a connu une période de profonde restructuration, qui s’est essentiellement traduite par un rétrécissement du périmètre du groupe. Dans un communiqué, la compagnie d’assurances souligne que l'entité issue de la fusion lui permettra d’accélérer cette transformation en augmentant sa génération de trésorerie et en soutenant la possibilité d’une croissance des dividendes. Le rachat laisse néanmoins planer la possibilité d’une vague significative de suppressions de postes.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

APREF

ADJOINT DU DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL H/F

Postuler

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Aviva jette son dévolu sur Friends Life

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié