Axa fait une pause en Hongrie

Axa fait une pause en Hongrie
Henri de Castries, PDG d'Axa

Le groupe français a cessé la souscription de crédits hypothécaires en Hongrie, une activité issue du rachat d’Ella Bank en 2007. Cette décision fait suite à l’adoption, en 2011, d’une mesure permettant aux emprunteurs de rembourser leur crédit souscrit en devises étrangères – en francs suisses pour une part importante d’entre eux – à un taux nettement inférieur (de 25 à 30%) à celui du marché. Axa Bank Europe (activité bancaire du groupe) continue à gérer les crédits hypothécaires conservés en portefeuille mais a stoppé la production de ce type de produits. Il poursuit en revanche la collecte d’épargne et les activités d’assurance.

Inflation des coûts

Pour l’instant l'assureur n’a pas l’intention de se retirer du marché hongrois, mais le contexte freine ses ambitions de développement. Après avoir séparé en deux entités distinctes la banque et l’assurance, Axa n’exclut pas de réduire ses effectifs et ses réseaux de distribution. La mesure concernant les crédits s’ajoute à la nationalisation des fonds de pensions, activité dont Axa avait hérité suite à l’acquisition de Winterthur en 2006, et à l’augmentation des taxes auxquelles sont assujettis les établissements bancaires et les sociétés d’assurance. Autant de décisions du gouvernement hongrois qui ont représenté des coûts importants pour Axa en 2011. Lors de la présentation des résultats annuels en février 2012, Henri de Castries, PDG du groupe, a reconnu que « la Hongrie avait été la mauvaise surprise de l’année 2011 », ajoutant « ce n’est pas un pays dans lequel il est souhaitable d’investir pour le moment. »

Emploi

Assistra

Mécanicien Automobile H/F

Postuler

Assistra

Mécanicien Industriel H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations d'audits de production.

France Télévisions

23 février

75 - FRANCE TELEVISIONS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Axa fait une pause en Hongrie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié