Axa France franchit le seuil de la maison connectée

Axa France franchit le seuil de la maison connectée
Selon Amélie Oudéa-Castera d'Axa France, la maison connectée est le domaine dans lequel les assureurs sont perçus comme les plus légitimes par les assurés.

En octobre 2015, Axa France proposera, dans le cadre de ses contrats d’assurance habitation, des services de prévention et d’assistance reposant sur des objets connectés. Lancée à titre expérimental, cette offre sera dans un premier temps réservée à 2000 assurés.

Dans son exploration des objets connectésAxa France a donné la priorité aux applications entrant dans la sphère de l’assurance habitation, plutôt que de l'automobile - domaine dans lequel investit sa filiale Direct Assurance - ou de la santé. Cette stratégie se concrétisera à partir du mois d’octobre par le lancement, à titre expérimental, d’un bouquet de services associés à l’application mobile « MonAxa » et à une série d’équipements connectés avec lesquels l’assureur a noué des accords.

« Nous avons choisi de travailler dans un écosystème ouvert : de négocier des promotions avec plusieurs fabricants afin de permettre à nos clients de choisir leur équipement, et d’intégrer les solutions de nos partenaires dans notre application afin de faire de « MonAxa » un hub de services », explique Amélie Oudéa-Castera, directrice adjointe d’Axa particuliers et professionnels.

Une interface unique pour tous les objets connectés de la maison

Caméras, détecteurs de fumée, détecteurs d’intrusion, ampoules intelligentes et demain détecteurs de fuite : les objets connectés émanant des partenaires de l’assureur pourront donc être pilotés depuis une seule et unique interface : celle de l’application qui permet déjà aux assurés de gérer leur contrat ou de déclarer un sinistre.

A partir du mois d’octobre, 2000 personnes ayant souscrit une assurance habitation Axa se verront proposer par une centaine d’agents généraux participant à ce projet pilote, de s’équiper de matériel et de bénéficier des services élaborés par l’assureur.

En cas de détection d’intrusion, de départ d’incendie, de fuite d’eau, par exemple, une alerte leur sera envoyée. A partir des caméras disposées dans leur habitation, ils pourront se rendre compte visuellement de la situation, et selon le cas, prévenir un voisin, alerter les secours ou faire intervenir les équipes d’Axa Assistance pour vérification, gardiennage, ou réparation.

Souscription à l'acte pour l'assistance

Les vidéos ne sont pas archivées sur les serveurs de l’assureur. « L’objectif n’est pas d’accumuler de la donnée mais d’apporter des services », précise Amélie Oudéa-Castera. L’application permet d’activer ou de désactiver les équipements à distance, de constituer une liste de proches à prévenir, et de souscrire le service d’assistance correspondant à ses besoins : une année entière, ou juste le temps d’un week-end ou d’une semaine de vacances, par exemple.

Pendant la phase de test de six mois, ces services seront proposés dans le cadre des offres MRH existantes. Mais à l’avenir, l’objectif de l’assureur est de les intégrer dans un nouveau contrat. « La phase pilote sera pour nous l’occasion de tester l’appétence des assurés pour ces services, d’étudier la façon dont ils les utilisent, et dans un second temps, de mesurer l’incidence de ces usages en termes de prévention des risques », explique Amélie Oudéa-Castera. C’est sur base de ces résultats, que l’assureur envisagera d’éventuelles réductions de primes associées à l’utilisation de ses services.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurant et de chèques cadeaux

CCM de la Gascogne Toulousaine

17 septembre

32 - CC DE LA GASCOGNE TOULOUSAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Axa France franchit le seuil de la maison connectée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié