Axa France : le bras de fer s'amplifie avec les syndicats

La consultation des partenaires sociaux sur le projet Ambition 2012 et son volet délocalisation se poursuit. La direction espère obtenir un avis pour la fin du mois.

Avis ou pas d'avis ? Les paris sont ouverts. Dans le cadre de la consultation du projet d'entreprise Ambition 2012 et de son volet délocalisation, les partenaires sociaux d'Axa France doivent théoriquement rendre un avis lors du prochain comité central d'entreprise (CCE) qui se tient lundi 30 octobre.

Inquiétude pour l'emploi

Après des semaines de dialogue tendu par médias interposés, la direction n'a pas souhaité s'exprimer. Une source interne proche du dossier insiste néanmoins sur la poursuite des discussions et sur la garantie des emplois en France. Mais, du côté syndical, l'optimisme n'est pas de mise : « Le bras de fer s'amplifie, car la direction n'est pas en mesure d'apporter de justifications économiques valables à ce projet », résume un membre de l'intersyndicale. Dans le cadre de son projet d'entreprise Ambition 2012, présenté début septembre, Axa France envisage de créer 1 500 emplois au Maroc au cours des six prochaines années. Une décision justifiée par deux arguments : la recherche d'une plus grande flexibilité du travail et une réduction des coûts évaluée à 75 ME. Inquiètes pour l'emploi, les organisations syndicales forcent la direction à apporter des précisions sur son projet.

Discours contradictoires

Lors du dernier CCE du 12 octobre, plusieurs documents ont ainsi été remis aux partenaires sociaux faisant, notamment, le point sur l'évolution des sites au regard de leur situation démographique dans les prochaines années. « Les données économiques qui nous ont été remises pour 2004 et 2005 confirment l'excellente santé d'Axa France. Par ailleurs, la direction qui, dans un autre document, justifiait son projet de délocalisation par le fait que d'autres acteurs français du secteur avaient sauté le pas, a reconnu qu'Axa France était bien le premier assureur à conduire un tel projet », détaille Maurice Zylberberg, de la CFDT.

Jugeant les enjeux de ce projet encore très flous, les organisations syndicales sont déjà en train de préparer plusieurs dizaines de questions pour le prochain CCE.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Axa France : le bras de fer s'amplifie avec les syndicats

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié