B2V Prévoyance, nouveau-né du monde paritaire

B2V Prévoyance, nouveau-né du monde paritaire
Isabelle Pécou, directrice générale de B2V

Une telle nouvelle est plutôt rare dans un paysage marqué par les fusions. Le groupe de protection sociale B2V a donné naissance, au début de l'année, à une institution de prévoyance. Isabelle Pécou, directrice générale de B2V, explique les motivations de ce projet conduit en partenariat avec Allianz.

La procédure de création de B2V Prévoyance est-elle totalement achevée ?

Non, pas totalement. L'assemblée générale constitutive de l'insti-tution de prévoyance (IP) s'est tenue le 29 novembre 2013. Tous les membres de l'association sommitale de B2V ont approuvé l'adhésion de cette IP, comme l'ont fait les adhérents de l'association de moyens B2V Gestion. Enfin, l'agrément de B2V Prévoyance par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) est paru au Journal officiel du 29 décembre. Mais il nous reste à présenter ce dossier, début février, devant l'instance de coordination Agirc-Arrco-CTip (Centre technique des institutions de prévoyance), puis à convoquer les assemblées générales extraordinaires de B2V et B2V Gestion pour ratifier l'adhésion au groupe avec effet rétroactif au 1er janvier.

Pourquoi le groupe B2V s'est-il engagé dans un tel projet ?

À la demande de nos entreprises adhérentes en retraite complémentaire du secteur interprofessionnel, les administrateurs du groupe B2V ont souhaité pouvoir leur proposer une offre complète en assurance de personnes et, ainsi, la possibilité d'avoir un interlocuteur unique et privilégié pour l'ensemble de leur protection sociale. Ce qui exigeait la création de cette institution de prévoyance.

Le second objectif était de conforter B2V en l'inscrivant dans l'organisation des groupes de protection sociale telle que prévue par l'accord des partenaires sociaux de juillet 2009 [lire encadré, NDLR].

De quelle manière le groupe Allianz a-t-il contribué à cette naissance ?

Nous avons noué un partenariat « gagnant-gagnant ». Nous avions besoin d'un partenaire en capacité de prêter les fonds propres nécessaires au démarrage de l'IP, mais d'intervenir aussi en tant que réassureur de référence, et, enfin, disposant d'un réseau de distribution nationale. Tout en laissant, bien évidemment, le soin à Allianz de développer son argumentaire sur l'intérêt de cette collaboration, il faut souligner que la compagnie Allianz n'avait pas, jusqu'à présent, de lien privilégié avec un groupe de protection sociale, à la différence de nombre d'assureurs présents en assurances collectives.

Quels sont vos objectifs commerciaux ?

B2V Prévoyance restera une institution de prévoyance modeste, en cohérence avec le positionnement de B2V sur un développement raisonné. Notre objectif est de parvenir à un chiffre d'affaires de 100 M€ d'ici à cinq ans, ce qui est raisonnable, mais néanmoins ambitieux dans un contexte concurrentiel exacerbé.

Active dans la santé, la prévoyance, les rentes de conjoint et d'orphelins ou encore les indemnités de fin de carrière (IFC), l'IP se positionne sur trois segments : les quelque 20 000 entreprises de l'interprofessionnel adhérentes à B2V, les accords de branche et les affaires apportées par le courtage.

La création de cette IP intervient à un bon moment, avec la généralisation des couvertures santé des salariés...

L'accord national interprofessionnel du 11 janvier peut sembler un élément de contexte favorable, mais, a contrario, d'autres le sont peut-être moins si l'on pense, par exemple, aux regroupements. En fait, la question ne se pose pas en ces termes. La création de cette IP répond à l'une des orientations stratégiques fixées lors de mon arrivée en 2008 : un développement modéré avec la mise en place d'une offre en assurance de personnes pour tous ses clients. Dans un contexte aussi mouvant que le nôtre, il est fondamental de ne pas dévier de cap, de tenir la stratégie quelles que soient les difficultés, tout en s'adaptant aux évolutions macroéconomiques.

Comment comptez-vous vous imposer en collectives avec une concurrence aussi rude ?

Nous disposons de sérieux atouts. Le premier d'entre eux est certainement notre qualité de gestion. Le second tient à notre taille raisonnable, qui nous permet de développer une vraie proximité avec nos clients. Enfin, B2V bénéficie d'une réelle expérience, puisque le groupe est gestionnaire des contrats de la branche assurance depuis plus de soixante ans.

Comment ont réagi les assureurs à la création de cette IP dans un contexte de tension avec le monde paritaire ?

Les représentants de l'assurance ont obtenu des garanties sur l'autonomie politique et économique de l'IP, en lien sur ce dernier point avec la répartition des frais de gestion dans le cadre de l'association de moyens. Par ailleurs, ces mêmes représentants sont administrateurs dans les différentes instances du groupe, et cela à son plus haut niveau, et ils ont donc entendu l'intérêt pour B2V d'assurer son développement et de consolider sa gouvernance au regard de la volonté affichée par le groupe d'assurer son autonomie.

ASSURANCE , ENSEIGNEMENT PRIVÉ ET... SECTEUR INTERPROFESSIONNEL

Le groupe paritaire B2V, qui a encaissé 2 Md€ de cotisations en 2013, couvre trois secteurs en retraite complémentaire :

  • la branche assurances (700 entreprises, 114 000 salariés, 90 000 retraités), pour laquelle il intervient également en gestion de régimes conventionnels (santé, prévoyance, retraite supplémentaire...) ;
  • la caisse de référence de l'enseignement privé (3 000 établissements, 80 000 salariés, dont 45 000 enseignants, 50 000 retraités) ;
  • le pôle interprofessionnel (20 000 entreprises, 226 000 salariés, 118 000 retraités). BV2 gère aussi, pour le compte des assureurs, des pools de coréassurance catastrophes, dépendance, risques aggravés de santé (Aeras).

LES TROIS COMPOSANTES D'UN GROUPE PARITAIRE

L'accord des partenaires sociaux du 8 juillet 2009 sur la gouvernance des groupes paritaires de protection sociale (GPS) a précisé le fonctionnement de ces structures sans capitaux à but non lucratif. Il prévoit, entre autres, qu'un groupe « comporte au moins une institution de retraite Agirc, une institution de retraite Arrco et une institution de prévoyance ». Cet accord a également renforcé le contrôle des GPS par les fédérations de la retraite complémentaire. Il institue notamment une instance de coordination entre les fédérations Agirc et Arcco et le Centre technique des institutions de prévoyance (CTip), chargée d'examiner les rapprochements et, plus largement, toute évolution du périmètre des GPS dans le champ concurrentiel.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

B2V Prévoyance, nouveau-né du monde paritaire

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié