Bancassureurs, à chacun sa croissance...

Les résultats 2013 de Crédit agricole, de BNP Paribas et de Société générale confirment l'intérêt des banquiers pour l'assurance, mais chacun y va de son style.

Objectifs identiques...

Plein cap sur l'assurance

  • Les banquiers réservent une place de choix à l'assurance. À l'instar de Crédit agricole et de BNP Paribas, qui ont détaillé leurs plans stratégiques en mars : recentré sur la banque de proximité et sur les métiers annexes comme l'assurance pour le premier, davantage tourné vers l'international pour le second.
  • Annoncé pour mai, le plan à moyen terme de Société générale fera sans doute une place centrale à l'assurance qui a généré en 2013 un résultat net de 318M€, un « record l'année des 50 ans de Sogecap », se félicite Philippe Perret, directeur général. Sans compter que l'activité dégage des « marges substantielles pour les réseaux de distribution », avec « 800 à 900 M€ » de commissions versées en 2013.
  • Pourtant, Bâle 3 n'est guère favorable à l'assurance. En effet, « plus les banques françaises développent leurs filiales assurances, plus elles doivent injecter de capital », détaille Thierry Grunspan, chez Standard et Poor's. Cependant, l'assurance est « un point fort, car elle contribue à une stabilité et à la diversification des banques. In fine, c'est un équilibre ».

Des opportunités communes

  • L'eurocroissance est une opportunité pour les trois bancassureurs dont l'encours d'assurance vie est majoritairement en fonds en euros. Si BNP Paribas Cardif, qui propose déjà des contrats eurodiversifiés, est sans doute le plus avancé, les deux autres ne sont pas loin. CA Assurances a créé une équipe dédiée et Société générale Insurance se dit « prêt au plan technique » pour sortir une offre « cet été ou début septembre ».
  • Aucun des trois ne veut rater le coche de l'assurance santé collective : Société générale Insurance a signé avec le courtier Henner, tandis que CA Assurances et BNP Paribas Cardif ont tous deux lancé un appel d'offres. Si les trois comptent travailler avec un partenaire sur la gestion des contrats, en revanche, ils veulent exploiter au mieux leur proximité avec les dirigeants de petites entreprises.
  • La loi consommation est perçue comme une aubaine pour les trois bancassureurs en pleine croissance sur l'assurance dommages : l'attente de la date anniversaire pour résilier le contrat était en effet vécue comme un frein par les conseillers bancaires.

... et stratégies propres

Un poids varié du réseau bancaire

  • Société générale Insurance est très centré sur l'accompagnement de ses réseaux de distribution : Société générale, mais aussi Crédit du Nord et Boursorama. Depuis peu, ces deux derniers ont « internalisé » l'assurance dommages et une partie de l'assurance emprunteur. Avec un taux d'équipement de ses clients d'à peine 15% en dommages et prévoyance, le potentiel est énorme.
  • Avec un taux d'équipement des clients des caisses régionales de déjà 31% en dommages et prévoyance en 2013, CA Assurances vise 40% en 2016. Pour l'assurance vie, le bancassureur mise davantage sur des réseaux externes comme les CGPI pour sa croissance.
  • Des trois bancassureurs, BNP Paribas Cardif est celui qui a le plus développé les partenariats externes, soit en France, soit à l'international. Au total, les réseaux du groupe BNP Paribas représentent à peine la moitié du chiffre d'affaires. Le bancassureur se revendique comme « la référence du partenariat dans l'assurance ».

Une ouverture diverse à l'international

  • Même si l'international est perçu comme un relais de croissance, le curseur n'est pas au même niveau. Il est le plus élevé chez BNP Paribas Cardif, présent dans 37 pays, qui s'aventure même jusqu'en Chine via un partenariat avec Bank of Beijing. Mais le bancassureur joue la prudence. « Comme nouvel entrant dans un pays, nous sommes très vigilants en termes de risques », indique Pierre de Villeneuve, son PDG, refusant par exemple de s'implanter dans des pays où les garanties des assurances vie sont trop coûteuses.
  • Société générale, présent dans 14 pays, reste davantage centré sur l'Europe, et suit les pas de son groupe bancaire, tandis que Crédit agricole Assurances reste focalisé sur l'Italie et la Pologne, deux pays qui représentent 68% du chiffre d'affaires international du groupe.

Crédit agricole assurances

Le leader

  • Création 1986 (Prédica)
  • Chiffre d'affaires 26,4 Md€ en 2013
  • Collaborateurs 3 500

BNP PARIBAS CARDIF

  • Le plus international Création 1973
  • Chiffre d'affaires 25,3 Md€ en 2013
  • Collaborateurs 8 000 (77% à l'international)

Société générale insurance

  • Le dynamique Création 1963 (Sogecap)
  • Chiffre d'affaires 10,6 Md€ en 2013 (+ 12%)
  • Collaborateurs 2 000

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 14 mai 2021

ÉDITION DU 14 mai 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché public de prestation de services en assurances.

Ville de Chaville

16 mai

92 - CHAVILLE

ACQUISITION DE CARTES DE PAIEMENT ET / OU DE RETRAIT POUR LE PAIEMENT DES AIDES FIN...

Département des Hautes Pyrénées

16 mai

65 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Assurance Construction pour les collèges de Dadonville et de Pithiviers.

Conseil Departemental du Loiret

16 mai

45 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Bancassureurs, à chacun sa croissance...

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié