[DOSSIER] Les systèmes d’information à l'heure digitale 3/4

Béatrice Honnoré (ITN) : « Les freins ne sont plus au niveau de la DSI mais de l’entreprise »

Béatrice Honnoré (ITN) : « Les freins ne sont plus au niveau de la DSI mais de l’entreprise »
Béatrice Honnoré, directrice de la division
Assurance et Finance et DG d’ITN
au sein de la branche software
de Gfi Informatique

L’agilité est-elle un sujet uniquement d’informaticiens et de techniciens ?
Il y a 3 ans, on parlait de l’agilité du SI sous l’angle technique. En effet, l’architecture du système d’information est un prérequis pour rendre le SI et l’entreprise agiles. Aujourd’hui, les progrès sont là, toutes les briques middleware, qui pe rmettent l e s échanges entre différentes applications sont présentes, et, les assureurs ont atteint un certain niveau de maturité. C’est principalement une question de moyens et de délai. Les freins actuels ne sont plus techniques mais culturels et organisationnels. Ils ne sont plus au niveau de la DSI mais au niveau de l’entreprise qui doit revoir sa gouvernance et les profils de manager qu’elle recrute.

Pouquoi les assureurs doivent-ils revoir leur gouvernance ?
Actuellement, ils sont organisés par fonction, alors que pour être agile, il faut travailler sur les produits et les services. Faut-il pousser l’entreprise tout entière à aller vers une organisation agile ou mieux vaut-il créer une structure ad hoc, comme l’a fait par exemple la SNCF avec voyages-sncf.com, pour accélérer le rythme de la transformation digitale ? De belles initiatives sont prises par les acteurs de l’assurance, avec cependant des avancées plus ou moins franches. Ce constat est vrai que ce soit chez les assureurs, les IP, les mutuelles ou les courtiers. Fréquemment, des chief digital officer ont été recrutés chez les grands assureurs ou autres acteurs du secteur. Dans ce cas, les modèles de gouvernance sont hybrides entre marketing, business et IT, voire RH. Il est également intéressant d’analyser l’accélérateur que peuvent représenter les gouvernances des mutuelles, assurées par ses adhérents élus.

En quoi le management est-il impacté ?
Le processus de recrutement doit évoluer si les assureurs veulent aller vers l’agilité. Souvent les managers ont un profil de contrôle, alors que dans une entreprise agile, le contrôle n’est plus une fin en soi. Il leur faut plus un esprit de leadership, un charisme et un esprit de création. Le manager devient un coach qui accompagne ses équipes dans l’atteinte de leurs objectifs, dans la créativité, l’innovation et la prise de risque. Cela change beaucoup. Avec l’agilité, on aplatit la pyramide de pouvoir. Pour ces managers, il y a donc une évolution du pouvoir, et, beaucoup ne se sentent plus à l’aise dans cette nouvelle posture. Il est donc important de les accompagner dans cette évolution.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 avril 2021

ÉDITION DU 16 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

ADSEARCH

Chargé de Comptes IARD - Anglais H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurance de la flotte automobile de Vallis Habitat

Vallis Habitat - OPH du Vaucluse

14 avril

84 - Avignon

Courtiers en assurance

Essonne Habitat

14 avril

91 - ESSONNE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Béatrice Honnoré (ITN) : « Les freins ne sont plus au niveau de la DSI mais de l’entreprise »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié