Bernard Spitz explicite les futurs chantiers de l'assurance à l'occasion des 20 ans de l'AIAM

Bernard Spitz explicite les futurs chantiers de l'assurance à l'occasion des 20 ans de l'AIAM
Bernard Spitz a évoqué les trois chantiers à venir dans le secteur de l'assurance dans les vingt prochaines années : partenariat avec l'Etat sur la gestion des risques, enrichissement de l'offre et action vers une régulation équilibrée et pertinente. © © Jean-Christophe Barla

L'Association interprofessionnelle de l'assurance en Méditerranée (AIAM) a réuni plus de 200 professionnels de toutes les familles du secteur pour une conférence-débat du président de la FFSA sur l'assurance dans 20 ans. Bernard Spitz a évoqué les sept mouvements qui vont influencer le métier.

Créée le 6 avril 1995 pour réunir compagnies, courtiers et agents généraux d'assurance de la façade méditerranéenne, l'Association interprofessionnelle de l'assurance en Méditerranée (AIAM) n'a cessé de s'ouvrir à toutes les professions du secteur (organismes de formation, experts agréés, assureurs maritimes...) afin de s'imposer comme «un lieu d'échanges et de concorde», comme le résume son président, Gérard Pessah. Pour célébrer ses 20 ans, ce 21 mai, dans l'enceinte du nouveau Stade Vélodrome, antre du club de football de l'Olympique de Marseille, l'association accueillait en vedette Bernard Spitz, président de la FFSA, et Jean-Luc Monteil, président du Medef Paca, pour un double exercice de prospective à 20 ans : l'assurance pour le premier, l'avenir économique de la région pour le second. L'événement se déroulait devant plus de 200 professionnels et étudiants.

Mutations et bouleversements

Chargé d'ouvrir la conférence-débat, Jean-Luc Monteil s'est attaché à alerter son audience sur les «fortes mutations accélérées» auxquelles le présent les confronte et encore plus l'avenir, qu'elles proviennent des technologies numériques, de la mondialisation ou simplement des évolutions de comportements et attentes de chacun de nous. Invitant à «la mobilité et l'agilité», il n'a pas caché que «des professions vont disparaître». «Soyez le plus intégrant possible dans vos modèles de management, car je ne crois plus au dirigeant qui fonctionne et décide tout seul. Les salariés devront être présents au capital de vos entreprises», a-t-il dit.

Bernard Spitz s'est, lui, concentré sur les sept «mouvements» qui, à ses yeux, vont avoir un impact sur le futur de nos sociétés et, de fait, des assureurs : la prise de pouvoir des consommateurs, la démographie avec le vieillissement de la population, le poids croissant des technologies et des sciences (numérique, génétique, transition énergétique, Internet des objets), la réforme de la protection sociale, la raréfaction de l'argent public, les investissements longs comme moteurs de croissance et de prospérité et, enfin, les désordres géopolitiques. Sans oublier, en bonus, l'imprévu inimaginable qui bouleverse toutes les prévisions et certitudes.

Combattants de dogmes

Pour lui, trois grands chantiers sont à mener pour renforcer les défenses en France. D'abord, un «vrai partenariat avec l'Etat sur la gestion des risques», qui lui a permis d'insister sur la nécessité de combattre mythes et dogmes contre la retraite par capitalisation affublée d'un «statut maudit» et marginalisée. S'ils persistaient durablement face à des pays européens qui ont opté pour un meilleur équilibre, Bernard Spitz y voit à terme un risque accru de «spoliation absolue des actifs», qui accélèrera une fuite des jeunes à l'étranger. Ensuite, «l'enrichissement de l'offre des assureurs» afin d'éviter que «des concurrents d'ailleurs et des compétiteurs de tous secteurs s'emparent des opportunités que nous ne saisirons pas». Enfin, «se poser en acteurs d'une régulation équilibrée et pertinente», notamment avec l'Europe. Bernard Spitz a conclu en saluant l'exemplarité de l'AIAM dans le rapprochement des familles de l'assurance. Ce qui lui a valu un cadeau symbolique : un maillot de l'OM siglé à son nom et du numéro 10 du meneur de jeu !

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 04 décembre 2020

ÉDITION DU 04 décembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription de contrats d'assurances construction

OPAC de la Savoie

04 décembre

73 - OPAC DE LA SAVOIE

Mission de commaissaire aux comptes pour la société d'exploitation des Ports du Dét...

Société d'Exploit. Ports du Détroit SEPD

04 décembre

62 - CALAIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Bernard Spitz explicite les futurs chantiers de l'assurance à l'occasion des 20 ans de l'AIAM

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié