Bourse : la réassurance malmenée après une note négative de Crédit Suisse

Bourse : la réassurance malmenée après une note négative de Crédit Suisse

Pour la deuxième séance consécutive, le secteur de la réassurance est attaqué sur les marchés financiers en Europe. Une analyse négative publiée par le broker Crédit Suisse sur les perspectives de l’industrie a suscité l’inquiétude des investisseurs.

Petite tempête boursière sur le front de la réassurance européenne. Les principales valeurs européennes du secteur ont enregistré de sévères corrections sur deux séances consécutives après la publication d’une note sectorielle négative du broker Crédit Suisse.

Scor a abandonné 2,49% à la Bourse de Paris puis 1,74% ce mardi à 26,75 €, touchant l’un de ses plus bas depuis l’année 2016. De son côté, Hannover Re a perdu successivement 3,70% puis 0,12% pour tomber à 92,22 € en fin de séance tandis que Munich Re a reculé de 2,41% puis 1,48% à 149,4 €. Enfin, Swiss Re a cédé 2,11% puis 0,6% à 74,55 francs suisses.

Moindre croissance la valeur comptable

Dans l’analyse de Credit Suisse, dont l’Argus de l’assurance s’est procuré la version complète, le broker pointe du doigt l'utilisation que les réassureurs font du capital qu'ils attirent. Au cours des cinq dernières années, 110 Md$ de capitaux ont fait leur entrée sur le marché de la réassurance et les opportunités de réallocation s'avèrent particulièrement limitées.

De même, faute d'une création de valeur suffisante, Credit Suisse estime que la valeur comptable (book value) des réassureurs continuera d’augmenter dans les prochaines années mais à un rythme plus lent. « Dans les trois prochaines années, la valeur comptable devrait progresser de 8,4% par an en moyenne contre une hausse de 11,5% entre 2008 et 2015 », observe Credit Suisse. A noter que pour les réassureurs Scor et Swiss Re, ce ralentissement de la progression de leur valeur comptable sera plus marqué, à +7%.

Crédit Suisse négatif sur le plan stratégique de Scor

Dans le détail,  Credit Suisse se montre sévère sur Scor. Le bureau d’études estime que le consensus de place sur le bénéfice par action du réassureur français est « trop optimiste ». Alors que Scor achève son plan « Optimal Dynamics » à trois ans et dévoilera en septembre prochain les contours de son nouveau plan stratégique, Credit Suisse se dit « négatif » sur les annonces qui pourraient être faites lors de l’investor day. « Nous pensons que l’objectif cible d’un ROE (Return on equity) à 10% n’est pas réaliste compte-tenu de l’environnement de la réassurance et devrait être abaissé de 1 à 2 points de base. »

Emploi

Collecteam

Responsable Technique Contrats Santé et Prévoyance H/F

Postuler

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

FRAIS DE SANTE PERSONNEL DE MONTPELLIER BUSINESS SCHOOL.

Betem Languedoc Roussillon

23 janvier

34 - MONTPELLIER

Marché d'assurances.

Atlantique Habitations

23 janvier

44 - ATLANTIQUE HABITATIONS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Bourse : la réassurance malmenée après une note négative de Crédit Suisse

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié