Catastrophes : une année 2015 clémente pour l'assurance, malgré Tianjin

Catastrophes : une année 2015 clémente pour l'assurance, malgré Tianjin
SOUTHCREEK GLOBAL/ZUMA/RÉA Le montant des dommages assurés a progressé de 3% à 37 Md$, soit un taux de couverture de 40% contre 32% en 2014.

Les catastrophes naturelles et technologiques ont représenté un coût de 37 Md$ pour les assureurs, en-deçà de la moyenne annuelle des dix dernières années, selon les chiffres du réassureur Swiss Re. Avec une facture comprise entre 2,5 et 3,5 Md$, l’explosion du port de Tianjin en Chine reste le plus gros sinistre technique jamais enregistré en Asie.

2015 signe un nouveau record en nombre d’évènements survenus. Si l’on en croit les résultats de la dernière étude Sigma de Swiss Re, 353 catastrophes ont été recensées l’an dernier contre 336 en 2014 et dont 198 concernaient des cat’ nat’. Aussi nombreux soient-elles, le montant des pertes économiques associées recule de près de 20% à 92 Md$ (80,7 Md€) dont 80 Md$ (70 Md€) au titre des catastrophes naturelles, le séisme au Népal entraînant le plus de dégâts.

Une facture de 37 Md$ pour l'assurance

Le montant des dommages assurés progresse, quant à lui, de 3% à 37 Md$ (32,5 Md€), soit un taux de couverture de 40% contre 32% en 2014. Un chiffre qui reste toutefois nettement inférieur à la moyenne annuelle des dix dernières années à 62 Md$. Les seules cat’ nat’ ont généré une facture de 28 Md$ aux assureurs, soit 1 Md$ de moins qu’en 2014. « Cela s’explique en grande partie par une autre saison cyclonique clémente aux Etats-Unis. L’année dernière, aucun ouragan majeur n’a touché terre aux Etats-Unis, et ce pour la 10e année d’affilée », soulignent les auteurs de l’étude.

Dans le détail, les évènements les plus coûteux pour le secteur sont concentrés aux Etats-Unis. Trois tempêtes violentes et un feu de forêt ont généré un facture globale de 6 Md$. En Europe, la tempête hivernale Niklas, survenue en avril 2015, a représenté 1 Md$ de dégâts assurés.

Tianjin : une catastrophe sans précédent en Asie

La double explosion du port de Tianjin en Chine, en août 2015, ressort déjà comme la catastrophe technologique assurée la plus importante de 2015, mais également comme le plus gros sinistre technique jamais enregistré par le secteur en Asie. Le réassureur zurichois avance une estimation non définitive des pertes assurées dans une fourchette comprise entre 2,5 et 3,5 Md$ (entre 2,2 Md€ et 3,1 Md€).

« L’imposition d’une zone d’exclusion en raison du risque d’explosions secondaires et des opérations de remise en état du site ont rendu la tâche des assureurs très difficile, notamment lorsqu’il s’agissait d’évaluer les dommages liés au grand nombre d’actifs endommagés ou détruits, tels que les nombreux véhicules en transit dans le port », observe Swiss Re.

Deux fois plus de victimes humaines

Autre enseignement de l’étude Sigma : le nombre de décès a doublé entre 2014 et 2015. Plus de 26 000 personnes ont perdu la vie ou ont été portés disparues. Le tremblement de terre au Népal a été la catastrophe la plus meurtrière de l'année avec 9000 vies perdues. Bien qu’en forte progression, le nombre de victimes reste inférieur à la moyenne des 35 dernières années, de l’ordre de 66000.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Catastrophes : une année 2015 clémente pour l'assurance, malgré Tianjin

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié