[DOSSIER] Rendez-vous de septembre 2016 : la réassurance en [...] 8/9

CCR Re : le nouveau pari de CCR en réassurance de marché

CCR Re : le nouveau pari de CCR en réassurance de marché
« L’objectif de CCR Re n’est pas de chasser la prime dans un contexte difficile mais de se montrer plus sélectifs sur les branches d’activités qui nous semblent les moins rentables comme les branches longues en RC auto ainsi que l’incendie proportionnelle », explique Bertrand Labilloy, directeur général de CCR.

La Caisse centrale de réassurance (CCR) achève la séparation juridique de ses deux métiers historiques. A compter du 31 décembre 2016, l’ensemble des activités de réassurance dites de marché sera transféré et logé dans une nouvelle société de réassurance, CCR Re, distincte de la réassurance des catastrophes naturelles couverte par la garantie de l’Etat.

La Caisse centrale de réassurance (CCR) amorce son choc de simplification. Annoncée début 2016, le réassureur public finalise la séparation juridique de ses deux activités historiques : d’un côté, la réassurance des catastrophes naturelles pour laquelle CCR bénéficie de la garantie de l’Etat ; de l’autre, le métier de réassurance dite de marché pour lequel CCR opère dans plus de 60 pays comme n’importe quel autre acteur privé en non-vie et en vie.

CCR Re, filiale dédiée à la réassurance de marché

Cette dernière activité, qui pèse près du tiers du chiffre d’affaires du groupe public (soit 418,7 M€ en 2015), sera désormais regroupée dans CCR Re, filiale détenue à 100% par CCR. « CCR Re va devenir un réassureur comme les autres et sera libérée des contraintes en termes de capacités de souscription offertes aux clients qui nous étaient imposées du fait de notre intégration dans CCR. Nous disposerons d’une gouvernance et de moyens dédiés, de notre propre politique de souscription, d’investissement et d’appétence au risque », détaille Bertrand Labilloy, directeur général de CCR, par ailleurs PDG de CCR Re. De son côté, Laurent Montador, actuel directeur général adjoint de CCR, occupera les fonctions de directeur général délégué de la filiale.

Simplifier et gagner en transparence

Avec cette nouvelle société anonyme de réassurance, que CCR présentera dans les prochaines heures aux Rendez-vous de Septembre (RVS) de Monte-Carlo, lieu de rassemblement de la réassurance mondiale, la maison-mère entend gagner en transparence auprès de ses clients. « Comptablement et opérationnellement, les deux activités étaient déjà séparées mais elles étaient regroupées sous une seule et même entité, CCR », rappelle Bertrand Labilloy.

Un choix que CCR explique ne pas être dicté par le bras de fer judiciaire qui l’oppose actuellement à Scor sur le monopole de la garantie de l’Etat. « La décision de séparer juridiquement les deux activités a été prise en décembre 2015 dans le cadre d’une réflexion stratégique. Elle est donc étrangère au contentieux avec Scor. En revanche, il est vrai que cela rend effectivement les choses plus transparentes et coupe court à toute critique éventuelle », précise Bertrand Labilloy. Et pour cause : outre le quasi-monopole de CCR au titre de la réassurance des cat’ nat’ en France, Scor a toujours reproché au groupe public de s’appuyer sur la garantie de l’Etat et la notation financière de ce dernier pour souscrire auprès de clients à l’étranger.

Améliorer la rentabilité du portefeuille

Au stade où en sont les réflexions stratégiques, CCR Re souhaite d’abord privilégier la réorientation de son portefeuille plutôt que le développement commercial. « L’objectif de CCR Re n’est pas de chasser la prime dans un contexte difficile mais de se montrer plus sélectifs sur les branches d’activités qui nous semblent les moins rentables comme les branches longues en RC auto ainsi que l’incendie proportionnelle. », poursuit Bertrand Labilloy.

CCR Re fait également le pari de la diversification géographique au regard de son exposition catastrophe actuellement concentrée en zone euro et Asie. Des régions comme l’Amérique du Sud, l’Afrique ou l’Océanie font notamment partie des marchés à pénétrer.

Une structure bien capitalisée

Pour y parvenir, CCR Re pourra s’appuyer sur la notation de Standard & Poor’s. Jeudi soir, l’agence lui a attribué la note « A- » assortie d’une perspective « stable » au regard de son bon niveau de capitalisation. Au démarrage, la filiale disposera en effet de plus de 750 M€ de fonds propres économiques dont environ 375 M€ transférés par la maison mère à sa « fille », 250 M€ provenant de plus-values latentes nettes et 75 M€ au titre d’un prêt subordonné accordé par CCR à CCR Re, ceci afin d’assurer une remontée de cash dès la première année.

Dès son lancement, CCR Re affichera un ratio de Solvabilité 2 de 180% avec un objectif cible à 200% d’ici à 2020. L’objectif de rendement annualisé des fonds propres (ROE) est attendu à 7% dans le même intervalle.

L’activité opérationnelle au 31 décembre 2016

L’opération de filialisation reste encore soumise au feu vert de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de la Commission européenne. La décision du régulateur français devrait intervenir au plus tard d’ici fin octobre. En attendant, les quelques traités de réassurance qui seront renégociés auprès de cédantes courant octobre seront portés par CCR.

Dans un second temps, « l’ensemble des engagements de réassurance de marché portés par CCR seront transférés à CCR Re à la date du 31 décembre 2016 », précise Bertrand Labilloy. L’objectif étant que les renouvellements de traités en réassurance non-vie au 1er janvier 2017, lesquels sont discutés aux RVS puis à Baden-Baden, le soient sous la marque CCR Re.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché Assurance Complémentaire Santé.

MSA de Lorraine

22 mai

54 - VANDOEUVRE LES NANCY

Marché Assurances.

Métropole du Grand Nancy Direction des Finances

22 mai

54 - NANCY

Marché de domiciliation bancaire.

COURBEVOIE HABITAT

22 mai

92 - COURBEVOIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

CCR Re : le nouveau pari de CCR en réassurance de marché

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié