[DOSSIER] Climat 2015 : le rendez-vous de la dernière chance ! 4/7

Climat : accord minimaliste à la conférence de Lima

Climat : accord minimaliste à la conférence de Lima

Après deux semaines de tractations et trente-six heures de négociations, la montagne a finalement accouché d’une souris. Les 196 Etats présents à la Conférence sur le climat («COP 20»), à Lima, au Pérou, ont entériné un accord minimaliste en vue de Paris Climat 2015 («COP 21»).

Les 196 délégations ont adopté in extremis un projet de texte fixant le format de leurs futurs engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). «Le fantôme de Copenhague s'éloigne, et l'espoir d'un succès à Paris se rapproche», s’est félicité Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, à l’issue de la conférence. Un excès d’optimisme qui ne doit pas masquer les timides avancées de ce dernier round de négociations avant le COP 21, qui se tiendra fin novembre 2015, à Paris.

L’opposition Nord-Sud

Les négociations de Lima ont surtout buté sur le clivage entre les pays du Nord et du Sud. Ces derniers – en particulier le groupe Afrique, les petits Etats insulaires, l'Arabie saoudite, les Philippines et le Brésil – exigeaient notamment que les contributions nationales comprennent aussi des actions d'adaptation au réchauffement et des soutiens financiers à leur égard. Parmi ces soutiens financiers, le fonds vert pour le climat a franchi péniblement le seuil des 10 Md€ au neuvième jour de la conférence, bien loin des 100 Md€ fixés à horizon 2020. Le Sud réclamait notamment des précisions sur les canaux de financement de ce fonds, sans succès.

La barre est haute

Les contributions nationales ont pour ambition de permettre une réduction globale des émissions de GES. Dans son cinquième rapport d’évaluation, publié début novembre, le Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a rappelé l’urgence d’une intervention des gouvernements. «Nous disposons de peu de temps avant que la conjoncture permettant de limiter le réchauffement à 2°C ne prenne fin»,  rappelait son président, Rajendra Kumar Pachauri. Et de compléter : «Pour que nous ayons une bonne chance de rester au dessous de 2°C à un prix gérable, nos émissions, sur le plan mondial, devraient diminuer de 40% à 70% entre 2010 et 2050, et tomber à 0% ou moins d’ici 2100. Nous avons cette possibilité, et le choix nous incombe.»

L’assurance muselée à la tribune

Les délégations des Etats membres de l’ONU ne sont pas les seules parties prenantes aux discussions. L’assurance internationale devait initialement prendre la parole à la tribune, par la voix de Rafael Moliterno, président de la Fédération internationale des coopératives et mutuelles d’assurance pour la zone Amériques. Les organisateurs du COP 20 se sont finalement ravisés.

Lors d’un sommet de l’ONU sur le climat, à New York, en septembre dernier, le secteur avait pourtant présenté trois orientations : créer un mode de gestion des investissements «verts» visant à intégrer le risque climatique dans le système financier international, doubler au niveau du secteur les investissements respectueux du climat, de 42 Md$ à 84 Md$, à fin 2015, et multiplier par 10, à horizon 2020, le montant placé dans les investissements «verts».

Les rendez-vous avant Paris Climat 2015 :

- Du 8 au 13 février, à Genève (Suisse) : discussions sur le document de travail du futur accord de Paris.
- Avant le 31 mars : formalisation des engagements de Etats, appelée «contribution nationale», pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre.
- Avant le 31 mai : date butoir pour qu'un projet officiel de texte soit soumis aux 196 pays membres de la convention de l'ONU sur le climat.
- Du 3 au 14 juin, à Bonn (Allemagne) : bilan intermédiaire et poursuite des négociations.
- Deuxième semestre : ultime session de négociations intermédiaires.
- 1er novembre : rédaction d’une synthèse agrégeant l’ensemble des engagements de réduction des GES.
- Du 30 novembre au 11 décembre : Paris Climat 2015, 21e conférence de l’ONU sur le climat.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Climat : accord minimaliste à la conférence de Lima

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié