Climat : les catastrophes naturelles ont coûté 32 Md€ au premier semestre 2015 (Munich Re)

Climat : les catastrophes naturelles ont coûté 32 Md€ au premier semestre 2015 (Munich Re)
Le séisme au Népal représente la catastrophe ayant généré le plus de pertes, avec 4 Md$ de dégâts dont seulement 120 M$ ont été pris en charge par les assureurs, soit un taux de couverture de 3%.

Entre janvier et juin 2015, les catastrophes naturelles ont provoqué près de 32 Md€ de dégâts au niveau mondial. Sur ce montant, un peu plus du tiers (11 Md€) a été supporté par les assureurs.

Les catastrophes naturelles ont généré plus de pertes humaines au premier semestre 2015 que l’année précédente à la même période, selon une étude du réassureur allemand Munich Re. Entre janvier et juin, 16 200 personnes sont décédées lors d’évènements climatiques de grande ampleur (2 800 au premier semestre 2014) dont 12 000 entre le séisme qui a frappé le Népal en avril dernier et la vague de canicule de mai-juin en Inde et au Pakistan. Toutefois, ce chiffre reste inférieur à la moyenne semestrielle des dix dernières années, qui se situe à 46 000 décès, et de celle des trente dernières années à 27 000 morts.

Un tiers des pertes assuré

Au plan économique, les quelque 510 évènements climatiques recensés sur la période ont occasionné des dégâts pour un montant d’environ 32 Md€ contre 44 Md€ au premier semestre 2014 et 71 Md€ sur la moyenne semestrielle des dix dernières années. Sur cette facture globale, 11 Md€ correspondent à des pertes couvertes par les assureurs soit un taux de couverture de près de 34,3% contre 38,6% l’an passé à la même période.

3% des pertes au Népal sont couvertes

Sur la base des pertes totales - assurées et non assurées – le séisme au Népal représente la catastrophe ayant généré le plus de pertes, avec 4 Md€ de dégâts dont seulement 120 M€ ont été pris en charge par les assureurs, soit un taux de couverture de 3%. La série de tempêtes qui s’est abattue dans le nord-est des Etats-Unis et du Canada en février s’avère, quant à elle, la plus coûteuse pour le secteur de l’assurance avec 2,1 Md€ de dégâts dont 1,6 Md€ assurés.

En Europe, un seul évènement climatique de grande ampleur est à observer. Il s’agit de la tempête Niklas, qui s’est abattue fin mars sur plusieurs pays du continent avec des vents de plus de 200 km/h, provoquant des destructions matérielles pour un montant total de 1,3 Md€, dont 900 M€ assurés.

La sinistralité catastrophes naturelles au premier semestre 2015 - Etude Munich Re

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 31 janvier 2020

ÉDITION DU 31 janvier 2020 Je consulte

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Gestionnaire sinistres Transport H/F

Postuler

SIACI SAINT HONORE

ACTUAIRE RETRAITE SENIOR

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances

EPF de la Vendée

29 janvier

85 - La Roche-sur-Yon

Prestation d'assurance "Dommages aux biens et risques annexes".

Habitat 17 OPH de La Charente-Maritime

29 janvier

17 - LA ROCHELLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Climat : les catastrophes naturelles ont coûté 32 Md€ au premier semestre 2015 (Munich Re)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié