Coface : le calendrier d’introduction en Bourse se précise

Coface : le calendrier d’introduction en Bourse se précise

Le retour de Coface à la Bourse de Paris, bientôt une réalité. L’assureur-crédit a annoncé, ce mercredi 7 mai, l'enregistrement de son document de base par l'Autorité des marchés financiers (AMF), la première étape du processus d’introduction en Bourse sur le marché réglementé d’Euronext à Paris. «Solide opérationnellement et financièrement, notre groupe se prépare avec confiance et enthousiasme à ce projet d’introduction en Bourse, qui nous permettra de diversifier notre actionnariat», souligne Jean-Marc Pillu, directeur général de Coface.

Privatisée en 1994, l’ancienne entreprise publique a déjà été cotée en Bourse jusqu’en 2004, année de son rachat par Natixis, elle-même filiale de BPCE. Depuis cette date, Coface s’est recentré sur son métier historique : proposer aux entreprises des solutions pour les protéger contre le risque d'impayés de leurs clients. Ce projet d’IPOInitial Public Offering») intervient dans un contexte où Natixis souhaite se désengager, et ce depuis 2010, de cette activité d’assurance-crédit, considérée comme non stratégique.

Les parlementaires n’ont pas obtenu gain de cause

La fronde des parlementaires UMP n’a pas freiné les ambitions de Coface. Une vingtaine de députés et sénateurs avaient déposé, le 5 mars dernier, une proposition de résolution contre ce projet d’entrée en Bourse. A ce jour, celle-ci n'a toujours pas été examinée. En cause : une telle procédure menacerait la mission d’intérêt général du groupe dans le cas où les activités passeraient sous pavillon étranger. En effet, une partie de l’activité de Coface repose sur un système de garanties publiques à l’export aux entreprises françaises et vient notamment en garantie des principaux contrats militaro-industriels (EADS, Airbus…).

A ce titre, Frédéric Lefebvre, député de la première circonscription des Français de l’étranger, rappelait que «l’entrée d’investisseurs étrangers motivés par le seul rendement financier au capital et au conseil d’administration d’une société participant à la diplomatie économique du pays semble aller à l’encontre des intérêts nationaux».

Quatre fois plus petit qu’Euler Hermes

Reste qu’en cas de réussite de l’introduction en Bourse, les analystes financiers estiment actuellement la valeur boursière de Coface entre 1 et 1,5 Md€. Soit un poids quatre fois inférieur à son concurrent européen direct, Euler Hermes, dont la valeur en Bourse est évaluée aujourd’hui à près de 4 Md€ et dont le chiffre d’affaires est près de deux fois plus important.

Amélioration des fondamentaux

Parallèlement, le groupe a publié, au titre du premier trimestre 2014, un résultat net part du groupe (RNPG) de 36,7 M€, en hausse de 23,8%, tandis que le résultat opérationnel est ressorti stable à 52,8 M€ (+14,1%). Le chiffre d'affaires est, quant à lui, stable à 370 M€ (+2,6% à périmètre et change constants). L’activité reste bien orientée en Europe de l’Ouest (+1,8%), en Europe du Nord (+3,6%) et en Méditerranée & Afrique (+4,6%) tandis qu’elle recule en Europe Centrale (-1,8%), en Amérique du Nord (-5,4%) et Amérique Latine (-18,8%) et en Asie-Pacifique (-5,3%).

L’activité commerciale de l’assureur-crédit a plutôt bien résisté au cours du premier trimestre. La nouvelle production de contrats est en hausse de 13%, alors que, dans le même temps, le taux de rétention affiche un niveau record de 93,8%. Coface a également enregistré une baisse de 4,7 points du ratio de sinistralité brut de réassurance, à 47,4%, pour un ratio combiné net de réassurance à 77,3% (-4,1 points).

Perspectives 2014 confirmées

A propos des perspectives, Coface table toujours sur une légère hausse de la croissance mondiale à hauteur de 3,1%, contre 2,6% en 2013. «La reprise modérée en zone euro conjuguée à l’accélération de la croissance aux Etats-Unis, malgré un premier trimestre  décevant, contribueront à cette tendance. L’activité restera dynamique dans la plupart des pays émergents», précise le groupe dans un communiqué.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 juillet 2020

couverture indisponible Je consulte

Emploi

Galaxy Conseil

Comptable H/F

Postuler

MNCAP

Responsable Contrôle interne et fonction clé gestion des risques H/F en CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Création d'un Organisme Foncier Solidaire à Mayotte.

Etablissement Public Foncier et Aménagement de Mayotte Deal

12 juillet

976 - EPFA DE MAYOTTE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Coface : le calendrier d’introduction en Bourse se précise

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié