Allemagne : une nouvelle réforme des retraites pour sauver le système par répartition

Allemagne : une nouvelle réforme des retraites pour sauver le système par répartition
En Allemagne, trop de personnes âgées dépendent du minimum vieillesse...

Les retraités allemands profiteront en 2016 d'une hausse quasi-historique de leur pension. Epineux, le sujet de la réforme du régime de retraite sera l'un des principaux thèmes de la campagne électorale de 2017. Plus de 530 000 retraités touchent l'allocation de solidarité aux personnes âgées et leur nombre ne cesse d'augmenter...

Les retraités allemands bénéficieront en 2016 d'une hausse historique du montant de leur pension. Du jamais-vu depuis 20 ans (jusqu’à 5,95% dans l’ancienne RDA) ! Le gouvernement a également renforcé les droits à la retraite des mères au foyer et réduit l’âge du départ à la retraite pour certaines catégories de salariés. Cette hausse historique est rendue possible grâce à la bonne santé économique du pays, mais ne règle pas pour autant le problème de la pauvreté des personnes âgées en Allemagne. Dans un pays qui vieillit rapidement, la retraite sera même l’un des principaux thèmes de la campagne électorale de 2017.

Nombre croissant de bénéficiaires du minimum vieillesse

Andrea Nahles, la ministre des Affaires sociales, veut donc engager avant la fin de la législature (2017) une réforme des retraites pour sauver le système par répartition, « une composante essentielle », selon elle, et réduire le nombre de personnes qui seront dépendantes à l'avenir des caisses de l’Etat. Actuellement, plus de 530 000 retraités touchent l'allocation de solidarité aux personnes âgées (minimum vieillesse) et leur nombre ne cesse d'augmenter.

L’objectif est avant tout de maintenir le taux de cotisation retraite dans les prochaines années à 18,7%. « Mais le régime général ne pourra pas assurer, à l’avenir, le niveau de couverture que nous avons aujourd’hui », a-t-elle reconnu fin avril 2016 dans le grand journal populaire « Bild Zeitung ».

« La prévoyance est complètement paralysée »

Le niveau actuel des retraites est de 47% des revenus moyens et il devrait reculer à 43% d’ici 2030. Par ailleurs, les taux bas n’encouragent pas les Allemands à investir actuellement dans les produits retraite. Selon les sondages, un Allemand sur deux se demande s'il a encore du sens pour assurer une retraite. « La prévoyance est complètement paralysée », a lâché cette semaine Patrick Dahmen, membre du directoire d’AXA Allemagne.  

La ministre veut dont réformer la retraite par capitalisation (subventionnée) du système allemand, dite aussi « retraite Riester » du nom de l’ancien ministre des Affaires sociales du chancelier Gerhard Schröder. Celle-ci s’avère nécessaire en raison de la faible rentabilité de ce produit introduit par la gauche allemande en 2002 (16 millions de contrats).

La retraite Riesler n'intéresse plus personne

Par ailleurs, cette complémentaire n'a jamais eu de succès auprès des bas salaires auxquels le produit prétendait s’adresser au départ. Dans un contexte de taux bas, la retraite Riester n’intéresse plus personne. « Cette formule a échoué », estime le ministre-président de Bavière, Horst Seehofer, qui réclame la suppression de ce produit. La réforme prévoit également l’affiliation des professions indépendantes au régime général ou bien à des fonds de pension. La ministre chiffre à deux millions le nombre de personnes qui n’ont pas les moyens de constituer une retraite en raison de revenus trop faibles.

Renforcer les retraites complémentaires

Andrea Nahles veut également renforcer les retraites complémentaires (pensions professionnelles payées par les entreprises) en offrant des solutions plus flexibles aux PME qui n’en proposent pas. Ces dernières craignent en effet d’être victimes du système en cas de difficultés financières.

La ministre présentera une réforme détaillée d’ici à l’été prochain.

Emploi

Assistra

Mécanicien Automobile H/F

Postuler

Assistra

Mécanicien Industriel H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Protection sociale complémentaire : convention de participation santé (2020-2025).

CIG (Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne)

22 février

78 - VERSAILLES

Prestations de conseil, d'assistance juridique et de representation en justice.

Communauté d'agglomération de Limoges Métropole

22 février

87 - CA LIMOGES METROPOLE

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

22 février

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Allemagne : une nouvelle réforme des retraites pour sauver le système par répartition

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié