Cession de Gan Eurocourtage : les pools d'investisseurs mis à mal par l'ACP

Cession de Gan Eurocourtage : les pools d'investisseurs mis à mal par l'ACP

Ce 10 avril, l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) vient de retoquer, dans le cadre de la cession de Gan Eurocourtage, la proposition émanant des pools d'investisseurs, composés de fonds d'investissement et réassureurs de référence. Selon nos informations, le régulateur viendrait de formuler ce matin une exigence auprès des consortiums de repreneurs, rendant presque irréalisable ce genre de montage. L'ACP exigerait de la part de l'assureur ou du réassureur de référence, qui doit prendre une part minoritaire dans le capital de la société reprise, de garantir sur son bilan 100% de l'opération. C'est un vrai coup de tonnerre pour les fonds engagés dans la course à la reprise, l'obtention de l'agrément délivré par l'autorité de contrôle étant essentielle dans la cadre de la cession de Gan Eurocourtage. Le seul candidat répondant aux éxigences réglementaires serait le groupe allemand Allianz. Les deux consortiums, initiés par Daniel Ellezam, actuel directeur général adjoint de la filiale de Groupama, ne désespèrent toutefois pas que l'ACP revoit sa copie.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Cession de Gan Eurocourtage : les pools d'investisseurs mis à mal par l'ACP

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié