CNP Assurances poursuit sa mue

CNP Assurances poursuit sa mue
© Laetitia DUARTE

La réorientation stratégique de CNP Assurances vers un modèle multipartenarial et une évolution de son mix produit commence à se concrétiser. Sans être un long fleuve tranquille.

Fini l’omniprésence de l’assu­rance vie en euros et la domination des gros parte­nariats bancaires. Trois ans après son arrivée, Frédéric Lavenir, directeur général de CNP Assurances, est en passe de réussir à réorienter la compagnie vers un modèle « multipartenaire » et « multiproduit », comme il l’a rappe­lé fin juillet.

Une stratégie nécessaire

Le premier assureur de person­nes en France est confronté à plusieurs difficultés. D’abord, la renégociation, tous les cinq ans, des deux accords de distribution historiques avec la Caisse d’épargne et la Banque postale. Les derniers en date arrivent à échéance en janvier 2016. L’enjeu est de taille puisque les deux réseaux bancaires, actionnaires de CNP à hauteur de 36,3 %, représentent encore 60 % de son activité. Cette renégociation risque à chaque fois de déstabiliser la compagnie toute entière. Un premier obstacle a été levé avec la redéfinition des accords avec BPCE pour la Caisse d’épargne en début d’année 2015. Si BPCE reprend la main sur les nouveaux contrats d’assurance vie, CNP élargit son champ d’action sur l’assurance emprunteur et la prévoyance. Reste le deuxième obstacle à franchir avec le renouvellement des accords avec la Banque postale dont la conclusion tarde à venir (encadré). Les changements devraient cependant être moins structurants. Et surtout ils pourraient être signés sur une durée plus longue (7 ans avec BPCE, peut-être 10 ans avec la Banque postale).

Mais CNP n’a pas attendu la fin de ces négociations pour s’ouvrir à de nouveaux partenariats en France et élargir son champ d’action en Europe. Depuis fin 2014, ils se sont même multipliés : avec le courtier Alptis pour la gestion des contrats de santé collective via la création de Capvita ; avec Nortia pour développer l’assurance vie haut de gamme et viser la clientèle des CGPI ; avec ING Direct pour assurer des prêts immobiliers, etc.

En route vers le Nord

Cependant, le partenariat sur l’assurance emprunteur avec Santander, leader du crédit à la consommation en Europe, est sans doute le plus structurant. Cet accord sur 20 ans ouvre, à la compagnie, les portes de l’Europe du Nord, comme l’explique Pierre-Nicolas Carissan, directeur du département développement emprunteurs/prévoyance : « Avec CNP Santander Insurance, nous sommes présents dans 7 nouveaux pays dont l’Allemagne qui représente la moitié de l’activité. C’est un marché sur lequel nous souhaitions nous renforcer ». CNP y a ouvert, il y a peu, un bureau de représentation afin d’y développer l’assurance de prêt immobilier. En Europe du Sud, malgré la cession de CNP BVP à Barclays, CNP demeure encore présent : « CNP Partners (ex-CNP Vida) est le nom de notre filiale qui opère en Espagne, en Italie et au Portugal pour développer notre activité multipartenariale en Europe du Sud, notamment dans les métiers de prévoyance/protection », précise Yves Couturier, directeur de la nouvelle business unit clientèles modèle ouvert.

Qu’ils se situent en France ou en Europe, ces partenariats traduisent l’orientation nette de CNP vers la protection, la prévoyance et l’assurance vie haut de gamme. La stratégie affichée de rééquilibrer la collecte d’assurance vie vers les unités de compte, plus rentables, commence à se traduire dans les chiffres. Les unités de compte pèsent désormais près de 18 % de la collecte, une gageure pour l’assureur français longtemps le plus catalogué assurance vie en euros.

La mue de CNP n’est pourtant pas finie. L’état brésilien lui réclamerait 1 Md€ pour prolonger ses accords avec la banque publique Caixa Economica Federal. Le vira­ge vers les unités de compte reste très lié à la bonne tenue de la bourse et enfin le contexte de taux bas reste un défi en termes d’investissement pour CNP qui gère un encours de 316 Md€.

Un bon cru pour les résultats semestriels

Les résultats semestriels de CNP Assurances sont bons et montrent sa capacité à générer des revenus et des résultats. à périmètre et taux de change constant, la croissance du résultat est encore plus marquée à +3,4%.

La réorientation stratégique menée depuis trois ans par Frédéric Lavenir, directeur général de CNP Assurances (photo), vise un modèle multipartenarial et met l’accent sur la prévoyance et les unités de compte plutôt que sur l’assurance vie en euros.

une conquête de l’Europe du Nord


Historiquement implanté en Europe du Sud, CNP Assurances en signant des accords avec Santander Insurance part à la conquête des pays du nord du continent.

Un virage vers les unités de comptes (UC)

Données au premier semestre 2015
  • +45,5% La hausse spectaculaire du chiffre d’affaires sur les unités de compte (UC). 
  • 1 064 M€ La collecte nette sur les UC. Celle sur les fonds en euros est négative, à -932 M€.
  • 17,8% Part des UC dans le total épargne retraite (à peine 11,6% au premier semestre 2014).

 

Des accords commerciaux avec la Banque postale bientôt redéfinis

Si les accords commerciaux avec BPCE ont été renégociés depuis février 2015, c’est toujours l’attente pour ceux concernant la Banque postale (LBP), autre grand partenaire bancaire de CNP, pourtant promis avant l’été... Fin juillet, Frédéric Lavenir a évoqué « un climat constructif » et des accords en ligne avec les orientations stratégiques de CNP. Selon Les Echos, les conditions de distribution de l’épargne seraient reconduites avec un champ élargi à l’assurance vie haut de gamme actuellement distribuée par Allianz. En revanche, des changements pourraient être plus structurants du côté de LBP Prévoyance. La coentreprise entre LBP et CNP serait éclatée : LBP récupérerait la santé, CNP l’assurance emprunteur. Enfin, l’accord porterait sur dix ans contre cinq ans actuellement, histoire de mieux pérenniser le modèle. 

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 juillet 2020

couverture indisponible Je consulte

Emploi

Galaxy Conseil

Comptable H/F

Postuler

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de cartes carburant et services associés

Régie Lignes d'Azur

14 juillet

06 - REGIE LIGNE D'AZUR

Marché d'assurances pour la Régie des Eaux du Pays Bastiais

Acqua-Publica - La Régie des Eaux du Pays Bastiais

14 juillet

20 - Bastia

Fourniture au profit des services de l'État et ses établissements publics, de carbu...

DCSEA - Direction Centrale du Service Ema des Essences des Armées

14 juillet

75 - DCSEA EMA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

CNP Assurances poursuit sa mue

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié