Crédit Agricole Assurances peaufine sa stratégie sur la santé collective

Crédit Agricole Assurances peaufine sa stratégie sur la santé collective
Jérôme Grivet, directeur général de Crédit agricole Assurances. © LUC PÉRÉNOM

Crédit Agricole Assurances ne veut pas rater le coche de l’assurance collective : c’est en tout cas l'un des objectifs à horizon 2016 de la filiale du groupe Crédit Agricole, premier bancassureur français comme l’a détaillé Jérôme Grivet, son directeur général, lors d’un point presse lundi 31 mars 2013. «Nous allons proposer une offre d’assurance collective à la fois en complémentaire santé et en prévoyance», afin de «rentabiliser l’effort commercial».

Deux offres distinctes pour les TPE et les entreprises

Crédit agricole Assurances, qui a réalisé 1,7 Md€ de chiffre d’affaires en santé et prévoyance individuelle en 2013, devrait lancer deux offres distinctes : l’une pour les TPE, les commerçants, artisans, agriculteurs, qui sont actuellement gérés par les chargés de clientèle professionnelle, et l'autre pour les plus grosses entreprises, suivis par les chargés d’affaires entreprises.

«Nous allons évidemment nous faire aider», a ajouté Jérôme Grivet. Cette aide devrait intervenir à plusieurs niveaux, à commencer par la fabrication du produit. Crédit agricole Assurances compte faire appel à un cabinet d’actuariat, mais, à terme, «l’objectif est d’internaliser cette compétence».

Un appel d'offres sur la gestion des contrats

Ensuite, pour la distribution, Crédit agricole Assurances compte sur le savoir-faire des réseaux bancaires LCL et les Caisses régionales, sauf «pour les grandes entreprises qui passent par des courtiers». Enfin, sur la gestion des contrats, «nous nous ferons aider structurellement et durablement», comme c’est le cas actuellement pour les complémentaires santé individuelles avec Sopresa, une société commune avec Humanis. Le bancassureur a lancé un appel d’offres.

Les autres objectifs de Crédit Agricole Assurances à horizon 2016 sont, pour l’épargne, de faire croître de 10% les encours sous gestion (235 Md€ en 2013), de développer les canaux alternatifs (CGPI et Bforbank) et de tirer parti des nouveaux contrats euro-croissance. Enfin, sur le dommage, le bancassureur compte porter de 31% en 2013 à 40% en 2016 le taux de détention des clients particuliers en contrats auto, MRH, santé et Garantie des accidents de la vie.

Au total, Crédit agricole Assurances ambitionne de faire croître son chiffre d’affaires (26,4 Md€ en 2013) de 17% d’ici 2016 (31 Md€) et de faire passer son résultat net part du groupe de 1 Md€ en 2013 à 1,2 Md€ en 2016.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 26 février 2021

ÉDITION DU 26 février 2021 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

Assurances et Réassurance Techniques

Gestionnaire sinistre et production H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Choix d'une banque de flux

Habitat Sud Atlantic

27 février

64 - HABITAT SUD ATLANTIC

Assurance Dommages ouvrage pour la construction de la Maison des Jeunes

Ville de Villebarou

27 février

41 - Villebarou

Conseil, d'assistance juridique et de représentation des préfets compétents.

Préfecture de la Région Alsace Sgare

27 février

67 - PREFECTURE DE REGION ALSACE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Crédit Agricole Assurances peaufine sa stratégie sur la santé collective

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié