Des résultats 2012 timides pour AGCS France

Des résultats 2012 timides pour AGCS France
DR Thierry van Santen, directeur général d'AGCS France.

La filiale France d’Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS), en attendant sa transformation en succursale et sa consolidation dans les comptes d’AGCS SE d’ici à la fin de l’année 2013, vient d’annoncer officiellement ses résultats 2012. Résultats qui sont, selon son directeur général Thierry van Santen, légèrement en-deçà des « objectifs ambitieux » qu’il s’était fixé en début d’année dernière.

Une révision de son portefeuille en dommages

Avec un chiffre d’affaires de 639M€, la filiale française accuse un faible recul de 2,44% par rapport à 2011. Malgré cette baisse des primes brutes, AGCS France conserve néanmoins une relative stabilité au niveau de sa rentabilité. Une situation qui s’explique notamment par les travaux de révision du portefeuille dommages de la filiale française. « L’idée est ainsi d’avoir une meilleure sélection du risque. C’est un travail de longue haleine », confirme Thierry van Santen.

Outre cette opération effectuée en dommages, AGCS France a aussi connu de moins bonnes performances que prévues sur les branches responsabilité civile générale et risques techniques notamment en construction. En revanche, une des satisfactions du directeur général France, réside dans le bon état de forme commerciale affichée par la filiale au niveau des lignes financières et plus précisément sur le segment RC des mandataires sociaux. « Nous avons notamment enregistré quelques gains d’affaires significatifs en la matière », précise-t-il. Outre les lignes financières, AGCS France s’est aussi bien comportée sur le secteur de l’aviation.

Des primes brutes en hausse de 8%

Concernant les chiffres consolidés au niveau d’Allianz Global Corporate & Specialty, la filiale grands risques du groupe allemand enregistre un volume de primes brutes de 5,3Md€, soit une hausse de 8% par rapport à 2011. Son ratio combiné reste raisonnable en s’élevant à 96%. AGCS s’appuie aussi,comme certains de ses concurrents, sur les marchés émergents comme relais de croissance. Elle vient de s’implanter au Brésil à la fin de l’année 2012 et renforce ses positions en Chine et en Russie.

S'agissant des corps de navire, la catastrophe italienne du Concordia mais aussi celle qu’a connu le port marseillais avec le Napoléon Bonaparte et d’autres incidents importants dans le domaine maritime ont fait vivre à AGCS comme aux autres assureurs de la place, une année technique délicate, pour ne pas dire désastreuse en 2012.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Des résultats 2012 timides pour AGCS France

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié