[DOSSIER] Premier semestre 2014 : les résultats dans le secteur [...] 13/25

Generali voit l’avenir en rose

Generali voit l’avenir en rose
Mario Greco, administrateur délégué de Generali

Les résultats satisfaisants dégagés par l’assureur italien au 1er semestre 2014 lui permettent d’appréhender la fin de l’année avec optimisme, de partir à la conquête de nouveaux marchés telle la Malaisie, et d'envisager une politique de dividendes plus généreuse.

Generali clôt le premier semestre 2014 sur un bilan positif, et en atteignant une bonne partie des objectifs du plan de redressement lancé l’an dernier par l’administrateur délégué Mario Greco. Le bénéfice net s’affiche à 1,075 Md€ contre 1,08 Md€ un an plus tôt, tandis que le résultat d’exploitation progresse de 9,5% à 2,5 Md€, annonce le troisième groupe d’assurance européen dans un communiqué. Le chiffre d’affaires augmente quant à lui de 3,4% à 35,3 Md€.

En assurance vie, principale activité du groupe, les primes brutes progressent de 5,4% à 24,2 Md€, profitant notamment des bonnes performances en Italie (+ 27,4%) avec un résultat opérationnel en hausse de 4,8% à 1,5 Md€. Dans la branche dommages, les primes restent stables à 11,1 Md€ (-0,7%) avec un résultat opérationnel de plus de 1 Md€ (+14,8%) et un ratio combiné qui s’améliore à 92,8%.

«En janvier 2013, lorsque nous avons présenté notre plan, il y a avait une large incrédulité. Aujourd’hui, nous avons atteint les objectifs financiers et, en ce qui concerne le business, nous pensons arriver également au but rapidement», assure le patron de l’assureur italien au cours d’une conférence de presse restreinte dans le siège de Generali à Milan.

Amélioration de la solvabilité

Le groupe italien a, grâce à une politique active de cessions d'actifs, notablement amélioré son ratio de solvabilité 1, qui s’affiche à 162%, dépassant ainsi « plus d’un an à l’avance, son objectif 2015 ». «Generali n’a jamais eu un ratio de 160% en 10 ans, lorsque je suis arrivé nous étions à 130%. Nous avons réussi à renforcer les fonds propres du groupe grâce à la cessions d'actifs sans toucher à la rentabilité, tout en continuant à faire des acquisitions», souligne Mario Greco, qui promet désormais «une politique de dividendes plus rémunératrice».

Parmi les dernières opérations, l’achat de 45% de la société d’assurance malaisienne MPIB, via laquelle Generali souhaite se développer dans ce pays. «L’Europe a un problème de croissance, mais reste l’une des régions les plus riches du monde, où nous réalisons  90% de notre business. Il n’est pas question d’y réduire notre voilure, mais nous voulons croître aussi dans d’autres marchés, en particulier en Chine, Indonésie, Vietnam et Malaisie», conclut l’administrateur délégué.

Dans ce dossier

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Generali voit l’avenir en rose

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié