[DOSSIER] Le nouveau visage d'Axa 3/4

Gérald Harlin (Axa) : « Notre profil de risque va être fortement rééquilibré »

Gérald Harlin (Axa) : « Notre profil de risque va être fortement rééquilibré »
HAMILTON / REA Gérald Harlin,directeur financier et directeur général adjoint du groupe Axa

Argus de l'Assurance : Annoncé il y deux ans, le plan stratégique Ambition 2020 reposait alors sur deux piliers : Focus et Transform. Ces deux axes sont-ils toujours d’actualité ?

Gérald Harlin (Axa) : Plus que jamais ! Si nous voulons poursuivre notre croissance tout en conservant notre solidité, il faut que nous recentrions aujourd’hui notre activité sur les trois métiers les plus profitables du groupe : la santé, la prévoyan­ce et l’assurance-domma­ges pour les entreprises. C’est l’objectif du premier pilier, Focus. Mais dans le même temps, nous devons dorénavant mieux répondre aux attentes des clients. Comme le dit souvent Thomas [Buberl], nous ne nous intéressons aujourd’hui qu’aux 20 % de nos clients qui doivent faire face à un sinistre. Nous devons intensifier notre relation également avec les 80 % restants. Pour y parvenir, il faut que nous soyons capables d’apporter plus de services. D’où le deuxième pilier, Transform.

En juin prochain, le groupe Axa va introduire une partie de ses activités américaines en Bourse. Pourquoi réaliser cette opération à ce moment-là du plan stratégique ?

Au cours des dernières années, nous nous sommes efforcés de redresser les marges de notre activité aux états-Unis. Dans un environnement de taux bas, cette entité est désormais rentable et diversifiée, et réussit à privilégier des produits sans garantie difficiles à gérer. La majorité de ces risques sont constitués de risques financiers, une orientation qui séduit les investisseurs. De fait, au regard de tous ces indicateurs, c’est le bon moment pour Axa de faire l’IPO (NDLR : Initial public offering, introduction en Bourse en français), à un moment où les valorisations des activités américaines sont bonnes. Ce projet va nous permettre de libérer du capi­tal pour investir dans des lignes de métier jugées stratégiques, telle que l’assurance dommages des entreprises avec l’acquisition du groupe XL.

Quel est, encore aujourd’hui, l’impact du niveau bas des taux d’intérêt sur la réalisation de vos objectifs ?

Les taux bas, il y a très longtemps que nous les avons gérés. Nous avons été les premiers assureurs, avant 2010, à réduire la voilure sur les produits à taux garanti, dans plusieurs pays où nous sommes implantés. Pour autant, nous ne nous éloignons pas totalement de notre activité vie. Dans notre nouveau business model, suite à l’intégration d’XL, nous voulons conserver une part non négligeable (NDLR : environ 14 %) dans les produits d’épargne qui correspondent aux vrais besoins de nos clients.

Le rachat du groupe XL change-t-il le profil de risque du groupe ?

Suite à cette acquisition, le profil de risque du futur Axa sera fortement rééquilibré vers les risques assurantiels, avec une plus faible exposition aux risques financiers. Précisément, 81 % de notre chiffre d’affaires concernera principalement des risques techniques. C’est primordial dans un monde où règne Solvabilité 2. Pourquoi ? Parce que plus vous diversifiez vos risques, plus vous économisez du capital, plus vous avez une bonne rentabilité pour vos actionnaires, et plus vous pouvez en faire profiter également vos clients.

Où en est le plan d’économies de 2,1 Md€ d’ici à 2020 annoncé dans votre feuille de route Ambition 2020 ?

Nous sommes parfaitement en adéquation avec ces objectifs. Les premières économies ont été réalisées sur les frais administratifs. Nous avons aussi essayé d’optimiser les synergies entre les différentes entités du groupe. Dans le cadre de notre transformation, ces économies sont indis­pensables. Elles nous permettent de libérer des poches pour investir dans la modernisation du groupe.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Relance assistance à maîtrise d'ouvrage et étude stratégique multisectorielle relat...

Territoire de la Côte Ouest Communauté d'Agglomération

22 septembre

974 - TERRITOIRE DE LA COTE OUEST

Marché de recouvrement de créances des anciens locataires de l'OPH d'Aubervilliers.

Office Public de l'Habitat d'Aubervilliers

22 septembre

93 - AUBERVILLIERS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Gérald Harlin (Axa) : « Notre profil de risque va être fortement rééquilibré »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié