L'assurance vie redresse la tête

Un temps concurrents, l'assurance vie et le Livret A semblent désormais faire cause commune en servant de valeur refuge. La collecte nette positive de l'assurance vie atteint 9 Md€ depuis janvier 2013.

François Hollande l'a répété à plusieurs reprises : la réforme de l'assurance vie permettant de réorienter une partie de cette manne financière de 1 416 Md€ vers les entreprises devra se faire cette année, comme le préconise le rapport « Berger-Lefebvre ».

Pour l'heure, les assureurs sont à l'affût de détails, notamment sur l'eurocroissance. « C'est une bonne idée, notamment la possibilité de conserver l'antériorité fiscale, mais on manque encore d'éléments pour le préparer », concède ainsi Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir. « Les négociations entre les assureurs et Bercy sont en cours », confie de son côté Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants. Les assureurs plaideraient plutôt pour un fonds eurocroissance à l'intérieur du fonds en euros, une sorte de « fonds en euros bis », que pour un nouveau contrat complexe à mettre en place. Les discussions devraient sans doute s'accélérer : tout devrait être acté en juillet-août pour figurer dans la prochaine loi de Finances.

1,9 Md€.

C'est la collecte nette positive de l'assurance vie en avril 2013.

En attendant, les assureurs vie se montrent plutôt satisfaits de ce début 2013, après une année 2012 calamiteuse en décollecte de 3,4 Md€. La collecte nette a ainsi atteint 1,9 Md€ en avril 2013 et 9 Md€ depuis le début de l'année. « L'assurance vie a retrouvé un rythme de croisière, pas exceptionnel, mais plus classique qu'en 2012 », indique Philippe Crevel.

La consommation se fige et la pierre s'effrite

Fait plutôt positif, ce sont les cotisations qui, du moins en avril, augmentent de plus d'1 Md€, pour atteindre 11,1 Md€. Les prestations (rachats et décès) sont presque stables, à 9,2 Md€, en avril, mais en diminution sensible sur les quatre premiers mois de l'année. « Le recul de l'immobilier comme valeur refuge réduit les sorties de l'assurance vie », résume Philippe Crevel.

Si la collecte sur l'épargne réglementée (Livret A et Livret de développement durable) s'élève à plus du double de celle de l'assurance vie, à plus de 20 Md€ sur les quatre premiers mois de 2013, elle traduit la même envie d'épargne de précaution. Les deux produits « bénéficient de l'attitude prudente des Français, qui préfèrent garder leur épargne sur des placements sécurisés et qui ne consomment plus », conclut Bernard Le Bras.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 avril 2020

ÉDITION DU 10 avril 2020 Je consulte

Emploi

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L'assurance vie redresse la tête

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié