L’assureur britannique pour les seniors Saga entre en Bourse

L’assureur britannique pour les seniors Saga entre en Bourse
© Saga

Success story de lassurance et des voyages à destination des seniors, Saga pourrait être valorisée jusqu’à 2,5 Md£ (3 Md€), pour une des plus importantes introductions en Bourse dans le domaine de l'assurance depuis DIrect Line et PZU.

Depuis l’annonce de son intention de rentrer, le 23 mai prochain, sur le London Stock Exchange, le marché boursier londonien, le groupe Saga apparaît de plus en plus sur les chaînes de télévision britanniques. Aux heures d’audience les plus fortes outre-Manche, un spot publicitaire rappelle le chemin parcouru par ce groupe, dont l’histoire démarre à Folkestone, dans le Kent, en 1951. Cette année-là, Sidney de Haan fonde Saga, un voyagiste spécialisé dans les ventes de vacances à prix raisonnables pour une clientèle senior. Après avoir étoffé l’éventail de destinations, le groupe se lance ensuite dans l’assurance dans les années 1980, en proposant à la fois des produits vie et non-vie. Mais, il faudra attendre 2007 pour que le consortium de fonds d’investissement Charterhouse, Permira et CVC, réunis sous le nom d’Acromas, fusionnent le groupe avec l’entreprise de dépannage et d’assurances autos AA dans une transaction d’un montant de 6,2 Md£ (7,6 Md€).

Valorisation de 2 Md£ à 2,5 Md£

L’annonce de l’introduction boursière du groupe marque donc une nouvelle étape de son histoire. Le 8 mai, le prix de l’action a été fixé entre 185 et 245 pences – soit une valorisation pour 100% estimée entre 2Md£ (2,45 Md€) et 2,5 Md£ (3 Md€) –, une fourchette inhabituellement large dans le cadre des récentes introductions boursières. Les clients et les salariés ne seront pas oubliés dans ce processus : à l’occasion de la mise sur le marché du groupe, ils recevront une action gratuite pour 20 actions acquises. Le montant minimal de l’investissement pour ses clients a été porté à 1 000 £, mais Andrew Goodsell, président d’Acromas, estime que sa clientèle senior issue des classes moyennes aisées est susceptible d’investir des montants plus importants.

Flottant de 25% à 50%

Les propriétaires de Saga pourraient aussi profiter de l’occasion pour se défaire  d’une participation comprise entre 25 et 50%. Le groupe a d’ores et déjà indiqué qu’il utiliserait 550 M£ (673,4 M€) des recettes de l’introduction pour réduire sa dette d’un montant de 700 M£ (857 M€). En 2013, Saga a publié un chiffre d’affaires de 1,2 Md£ (1,47 Md€) pour un résultat brut d’exploitation (Ebitda) de 222,4 M£ (272,3 M€) au titre de son dernier exercice, clos le 31 janvier 2014. Les dernières grosses introductions en Bourse dans le domaine de l’assurance sont celles du britannique Direct Line en 2012 et du polonais PZU en 2010.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 avril 2021

ÉDITION DU 16 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

ADSEARCH

Chargé de Comptes IARD - Anglais H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture et gestion de chéquiers cadeau pour le personnel du Département du Tarn.

Comité des Oeuvres Sociales du Personnel du Département du Tarn

15 avril

81 - ALBI

Service de carte d'achat avec assistance technique et fonctionnelle du Département ...

Conseil Départemental du Val de Marne

15 avril

94 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’assureur britannique pour les seniors Saga entre en Bourse

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié