La liquidation judiciaire d'Assor confirmée

Cette fois-ci, c'est vraiment fini. Le 4 juillet, le tribunal de commerce de Paris a confirmé la liquidation judiciaire d'Assor, prononcée le 27 juin. « Il y a eu tellement de rebondissements dans cette affaire que nous attendions ce jugement avec impatience », précisait l'un des trois salariés présents à l'audience. « Cette liquidation, c'est finalement la moins pire des solutions », assurait un collègue.

La demande de redressement, proposée par Stéphane Verdeil, le dirigeant d'Assor, n'a pas été retenue par le juge. Lors de cette audience, un administrateur chargé de la liquidation a été nommé. À partir du 4 juillet, date à laquelle la liquidation prend effet, il disposait de quinze jours pour prononcer le licenciement des 118 salariés du courtier grossiste et gérer les résiliations de contrats.

« Ce qui est sûr, c'est que nous partirons avec le strict minimum. Notamment, nous n'aurons pas accès à des cabinets de reclassement », lâchait, amer, un salarié, qui dès la sortie du tribunal, prévenait ses collègues restés dans les bureaux d'arrêter la production.

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La liquidation judiciaire d'Assor confirmée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié