Sécurité routière : les nouvelles mesures pourraient décourager les Français de prendre leur voiture

Sécurité routière : les nouvelles mesures pourraient décourager les Français de prendre leur voiture

Les péages à l'entrée des villes ou l’interdiction totale des voitures polluantes devraient avoir un impact fort sur l'usage de l'automobile, selon le baromètre prévention routière d’Allianz France.

Les Français sont accros à leur voiture – 68% conduisent tous les jours ou presque – mais les nouvelles mesures réglementaires pourraient bien bousculer leurs habitudes de déplacement, révèle le dernier baromètre prévention routière dAllianz France.

Parmi les mesures les plus impopulaires : la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, qui doit entrer en vigueur au 1er juillet 2018 (76% d’opinions négatives) ; la verbalisation du stationnement et la gestion des radars embarqués par des sociétés privées, en vigueur depuis le début d’année (78% d’opinions négatives) ; les péages à l’entrée des villes, qui pourraient voir le jour dans le cadre du prochain projet de loi sur les mobilités (77% d’opinions négatives) ; le droit des mairies à fixer le montant du stationnement et des contraventions, en vigueur depuis le 1er janvier 2018 (67% d’opinions négatives ) ; le nouveau contrôle technique, effectif au 20 mai (62% d’opinions négatives). Ce sont, sans surprise, des mesures qui affectent le porte-monnaie des automobilistes.

Moins de voiture, plus de marche

Si l’abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h ne devrait pas affecter le rythme d’usage de la voiture (pour 90% des Français), d’autres mesures pourraient avoir un impact fort sur les habitudes de déplacement. A commencer par les restrictions d’accès aux centre-villes, dans le cœur historique ou touristique. Un phénomène qui gagne de l’ampleur en Europe et en France et pourrait amener près d’un Français sur 5 à diminuer l’usage de la voiture. L’interdiction totale des voitures polluantes dans les villes, bien que saluée par 80% des Français, pourrait conduire 18% de la population à réduire son usage de la voiture. Enfin, les Français sont particulièrement sensibles à la possibilité d’instaurer des péages à l’entrée des villes, comme c’est déjà le cas à Londres. Dans ce cas, ils seraient 32% à recourir moins souvent à leur voiture.

Au final, conclut cette étude CSA pour Allianz, « les Français utiliseront davantage les transports en commun et le covoiturage, et se déplaceront moins souvent seuls en voiture ». 33% déclarent ainsi vouloir réduire l’usage de la voiture au profit de la marche à pied, 18% des transports en commun, 13% du covoiturage, 16% du vélo ou de la trottinette.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 26 novembre 2021

ÉDITION DU 26 novembre 2021 Je consulte

Emploi

InterEurope AG European Law Service

Assistant administratif d’assurances en gestion de sinistres H/F

Postuler

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services de transport de personnes d'un événement

Ass. Festival International des Séries de Lille

27 novembre

59 - Lille

Assurance 'Responsabilité civile et risques annexes.

Conseil Départemental de l'Orne

27 novembre

61 - AGENCE D'INGENIERIE DE L'ORNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sécurité routière : les nouvelles mesures pourraient décourager les Français de prendre leur voiture

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié