Contrats de complémentaire santé responsables : l'optique toujours au coeur du débat

Contrats de complémentaire santé responsables : l'optique toujours au coeur du débat

Alors que le décret d’application de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 est attendu dans les prochaines semaines, l’inquiétude s’accroît chez les professionnels de la filière optique, qui brandissent la menace de suppressions d’emploi.

Le projet de décret réformant le contenu des contrats de complémentaire santé responsables, dont seules les grandes lignes sont connues, prévoit d’instaurer un plafonnement dégressif du remboursement des verres, de 2015 à 2018, ainsi que de limiter la prise en charge des montures à 100 €. Le décret d’application de la loi de sécurisation de l’emploi prévoirait un mécanisme presque analogue pour les contrats collectifs, puisqu’un plancher de 100 € s’y ajouterait.

L'approvisionnement en Asie...

Ces plafonnements sont «en contradiction avec ce qu’on a compris comme étant une priorité du gouvernement : l’investissement. Les pouvoirs publics vont mettre en marche une machine visant à s’approvisionner en Asie», déclare Paul du Saillant, directeur général adjoint d’Essilor, dans une interview au Monde, datée du vendredi 25 avril. Cette mesure «va surtout casser une filière industrielle de pointe qui emploie 10 500 personnes sur 77 sites», ajoute ce dirigeant du leader mondial des verres correcteurs. «Il faut maintenir la liberté de choix de tous dans la transparence», ajoute-t-il.

... et la fin du made in France

Du côté des lunetiers, le plafonnement du remboursement des montures à 100 € est aussi analysé comme une menace sur le «made in France». Le créateur Philippe Lafont, dont les montures fabriquées à Morbier (Jura) sont vendues plus de 150 €, affirme qu’il pourrait être amené à licencier 40 personnes sur 60 d’ici un an.

Chez Atol, qui se dit «pionnière dans la relocalisation», Philippe Peyrard, son directeur général, affirme que l’enseigne ne sera «plus en mesure de proposer […] des équipements à haute valeur ajoutée fabriqués en France» en 2018. Oxibis, un fabricant de montures jurassien qui emploie 125 personnes et travaille notamment pour Atol, affirme avoir «le couteau sous la gorge».

Ces dernières semaines, d’autres organisations professionnelles de l’optique (UDO, Fnof, Synope) s’étaient déjà élevées contre cette réforme, dont les effets se cumulent avec les projets de libéralisation de l'optique de la loi Hamon. Certains professionnels de l’optique ont même prédit jusqu’à 50 000 suppressions d’emploi.

Une pétition en ligne

Enfin, une pétition en ligne a été lancée, début avril, pour alerter le président de la République contre le «déremboursement déguisé des équipements optiques». Au 24 avril, elle avait recueilli près de 6 000 signatures. Un score «très insuffisant si on veut peser face aux pouvoirs publics», reconnaît son auteur, Jean-Philippe Guilbert, qui travaille depuis 22 ans dans le secteur. «Il faudrait 20 000 signatures pour être crédible», déclare-t-il.

L'emploi ou le pouvoir d'achat

A la différence de la loi sur les réseaux de soins, il n’y a pas sur ce sujet de bras de fer entre le secteur de l’optique et celui des complémentaires santé. Ces dernières ont déjà exprimé de nombreuses réserves sur les plafonds ainsi que sur les planchers pour les contrats collectifs, plaidant en faveur de la liberté contractuelle et de la reconnaissance du travail accompli avec les réseaux. Dans l’attente des décrets, la question est aujourd’hui de savoir si le gouvernement sera plus sensible à l’argument de l’emploi qu’à celui du prix, censé rendre du pouvoir d’achat aux Français.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 avril 2020

ÉDITION DU 10 avril 2020 Je consulte

Emploi

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance à maîtrise d'ouvrage pour le suivi du service public délégué d'eau potab...

Communauté Commune Golfe de St Tropez

09 avril

83 - CC GOLFE DE ST TROPEZ

Approvisionnement en carburants dans les stations-services au moyen de cartes carbu...

Ville de Maizières lès Metz

09 avril

57 - MAIZIERES LES METZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Contrats de complémentaire santé responsables : l'optique toujours au coeur du débat

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié