[DOSSIER] Les courtiers des principales entreprises françaises [...] 2/5

Les tenants gardent la main

Attachés à défendre leurs positions quand ils étaient challengés, les courtiers tenants ont conservé leurs mandats la plupart du temps en 2010. Passage en revue des exceptions à la règle.

Parmi les dix principales entreprises françaises, seule GDF-Suez a fait évoluer ses partenariats avec les courtiers en 2010. Gras Savoye fait une entrée remarquée aux côtés de Marsh sur les programmes majeurs dommages et RC. En marchandises transportées, Aon succède à Marsh. Et un appel d'offres est programmé pour l'exercice 2011. Un cran en dessous, mais toujours parmi les « jumbos » de l'industrie française, Veolia Environnement fait évoluer ses programmes flottes automobiles. À nouveau, Gras Savoye sort renforcé de ces évolutions. « Le parc automobile que nous gérons pour ce groupe a plus que doublé depuis le 1er janvier », explique Bruno Vesval, directeur général délégué de Gras Savoye.

Les mouvements sont encore plus notables chez le constructeur Renault. Après un long processus de désignation, le groupe au losange s'adjoint les services de Gras Savoye pour assurer la coordination internationale et le servicing local des programmes du groupe, placés en direct par l'autocourtage.

Concernant les appels d'offres sur lesquels les tenants gardent la main, l'un des plus emblématiques concerne Marsh. Il s'agit de la mise en concurrence opérée en fin d'année par le géant du luxe LVMH pour son programme dommages. In fine, et en dépit de la vive concurrence entre courtiers, Marsh reste à la barre du programme.

Alors que Carrefour organise actuellement un appel d'offres sur son programme dommages, pour lequel le tenant est là encore Marsh, on mise sur une issue similaire dans les rangs de la filiale française du courtier américain. « Sur le seul périmètre des risques IARD de l'entreprise, Marsh délivre une croissance de plus de 2% sur l'exercice 2010 », se félicite Stanislas Chapron, président du directoire. Pour réaliser cette belle année, Marsh a dû défendre nombre d'affaires remises en cause et a bénéficié de l'ordre de remplacement d'Aon à Marsh formulé par le groupe Lafarge en début d'exercice pour l'ensemble de ses programmes. Toutefois, le réseau Aon garde la coordination internationale des programmes du cimentier. Marsh se voit aussi conforté chez Technip et chez Ciments français.

Chez Schneider Electric, les grands programmes restent aux mains des mêmes courtiers (Aon et Marsh), mais une évolution notable est venue conforter le binôme Gras Savoye-Willis chargé de la coordination mondiale et du servicing local. « Quand on fait le bilan 2010, on s'aperçoit que Gras Savoye a conservé la confiance de ses clients sur tous les appels d'offres " en défense ". En outre, nous emportons ou sommes renforcés chez Alcatel-Lucent, Renault, Schneider Electric ou Seb, où les périmètres concernés sont importants et les services requis à forte valeur ajoutée. Ce sont des marques de confiance envers Gras Savoye comme envers son réseau mondial », se félicite Bruno Vesval.

À nouveau chez Alcatel-Lucent, Siaci-St-Honoré fait son entrée sur le programme RC. « Nous réalisons une très bonne année 2010. En plus des affaires IARD, telles Alcatel-Lucent, Alstom, Bolloré, Materis, Pierre Fabre, Iter ou ST Microelectronics, nous réalisons un bel exercice en matière d'assurances collectives, notamment avec le groupe Pierre et Vacances. Au total, Siaci-St-Honoré va sortir en croissance dans un contexte qui reste difficile », explique Hervé Houdard, directeur général. Le courtier de la rue de Courcelles gagne le programme RC de ST Microelectronics aux dépens d'Aon, et se renforce sérieusement dans le groupe Bolloré, avec, désormais, le courtage des opérations africaines.

L'important appel d'offres lancé par Sodexo en fin d'exercice a vu Aon emporter la mise aux dépens de Verlingue, tenant des programmes dommages, RC et transport. Toutefois, ce dernier se voit désigné pour la flotte de véhicules détenue précédemment par Gras Savoye. Au sein du groupe Louis Delhaize, géant de la grande distribution, Aon vient se positionner aux côtés de Siaci-St-Honoré. Avec le groupe bancaire BPCE ou encore le programme transport de GDF-Suez, le courtier piloté par Robert Leblanc renoue avec les conquêtes, après deux années de troubles.

Enfin, chez Accor, qui s'est réorganisé en 2010 et a donné naissance à Edenred, l'entité Accor conserve Diot sur ses programmes dommages et RC, mais confie sa flotte de véhicules à Théorème. Quant à la nouvelle entité Edenred, Marsh et Diot se partagent la part du lion. À l'inverse, et après une quarantaine d'années de collaboration avec Seb, Diot perd ce partenaire industriel au profit de Gras Savoye.

Nombre d’apparitions des courtiers, par branche, dans le classement 2011 des 100 principales entreprises françaises

Dans ce récapitulatif, forcément réducteur, du rôle des principaux courtiers auprès des fleurons commerciaux et industriels français, le renouveau d’Aon france est perceptible. en parallèle, les leaders sont confortés sur les programmes majeurs dommages et RC, aux dépens de la catégorie autres (autocourtage, intervenants non majeurs, et lorsqu’un programme est confié à au moins 4 courtiers).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les tenants gardent la main

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié