[DOSSIER] Les courtiers des collectives 2/3

Ruée sur le Web

L'assurance collective a envahi la Toile au cours de l'année 2010. Pas pour une vente directe auprès des entreprises, car le produit reste très complexe, mais bien pour développer des services en ligne auprès des assurés ou des intermédiaires.

« Le Web ne sera jamais un outil de vente B2C des collectives. En revanche, c'est un facilitateur formidable pour les intermédiaires comme pour les DRH », explique Georges-Henry Levy, coprésident du groupe Molitor, avant d'ajouter : « L'Internet comme moyen de distribution directe des assurances collectives n'est pas envisageable, même à moyen terme, et y compris sur des cibles comme les très petites à moyennes entreprises. Ciprés vie a fondé le succès de ses offres collectives aux TPE en industrialisant les procédures et les règles fiscales et sociales qui leur sont appliquées. Sans ce savoir-faire et en dépit de moyens techniques comme Internet, la complexité resterait de mise. »

Le premier interlocuteur après le médecin

Véritable consensus chez tous les professionnels interrogés, cette impossibilité de vendre en direct sur Internet des assurances collectives n'a en rien empêché la branche d'activité de se développer tous azimuts sur la Toile au cours de l'année dernière. « La nouvelle vague d'offres Internet est beaucoup plus réfléchie et vertueuse que la précédente. Y compris en collectives, le Web a désormais du sens et permet, par exemple, au distributeur final (agent ou courtier) de trouver une véritable solution. Viapi, qui sort ces jours-ci, en est une illustration », explique Éric Oziebala, président d'Agéo et initiateur de ce projet de comparateur en ligne des assurances collectives à destination des intermédiaires.

Chez le gestionnaire de frais de santé Génération, le service qui facilite l'accès des assurés au réseau de professionnels de santé via la géolocalisation enregistre à lui seul 60 000 connexions mensuelles. Selon son directeur général, Mathieu Havy, « la relation client assurée via Internet a plus que doublé en un an. Construit comme un troisième bâtiment virtuel, notre nouveau site (génération.fr) répondra à cette forte demande de nos assurés, avec l'ambition de devenir, en matière de santé, le premier interlocuteur juste après le médecin traitant ».

Chez Verlingue, société soeur de Génération, la mise en place récente d'une plate-forme Web pour les DRH (Easy@ccess Protection sociale), destinée à faciliter les actes de gestion quotidienne et à optimiser l'accès à l'information, surfe sur l'essor des webservices pour améliorer les prestations fournies à ses clients.

Toutes égales grâce à Internet

Tous les leaders se convertissent avec entrain aux joies d'Internet. Ainsi, le groupe Henner-GMC a mué en 2010, via une plate-forme Internet, en courtier grossiste : « GMC Pro collectives offre aux intermédiaires généralistes la possibilité de formuler une offre santé-prévoyance-retraite en quelques minutes pour les entreprises jusqu'à 100 salariés », résume Denis Bontemps, directeur partenariats de GMC. Cette offre en ligne de courtage en gros des assurances collectives permet en outre au groupe Henner-GMC, « leader en assurances collectives avec près de 6 000 entreprises en portefeuille, de mettre à disposition des intermédiaires, via GMC Pro, les services de maîtrise des dépenses, d'analyse de devis ou encore d'accès au réseau Carte blanche, traditionnellement réservés aux grands comptes », explique Denis Bontemps. Ainsi, les salariés des TPE-PME peuvent, grâce au Web, obtenir le même niveau de services que leurs collègues des grandes entreprises.

Dans la même veine, Squadra assurances a pour sa part lancé, le 1er janvier, toujours via Internet, une nouvelle activité collectives en tant que grossiste. Dès son premier exercice, le nouveau venu mise sur un chiffre d'affaires en assurances collectives de près d'un million et demi d'euros, et figurera donc dans la prochaine édition du palmarès l'Argus de l'assurance des principaux courtiers en assurances collectives. Paradoxalement, le nouvel opérateur s'est d'entrée de jeu spécialisé dans les offres collectives (jusqu'à 500 salariés), jusque-là largement délaissées par les grossistes comme par les pure players Internet (présents exclusivement sur le Web). Squadra va prochainement investir les marchés plus matures sur Internet de la santé individuelle et de l'IARD. Enfin, le grossiste propose depuis peu à ses distributeurs d'obtenir en ligne les comptes de résultats et les statistiques de sinistralité de leurs clients.

Le leader de notre classement des courtiers champions en assurances collectives, Gras Savoye, fait également un usage intense d'Internet. « Gras Savoye est sur le point de lancer une offre collectives à l'attention des TPE et PME. Internet y jouera un rôle, même si la complexité juridique liée à la mise en place des régimes impliquera toujours l'intervention d'un conseil à valeur ajoutée », explique Philippe Maximin, directeur du département prévoyance et retraite.

60 000 connexions par mois pour le service de géolocalisation du réseau de santé de Génération.


Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Ruée sur le Web

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié