[DOSSIER] Les millionnaires du courtage 11/13

Une année de relance commerciale

Une année de relance commerciale
Arnaud Gérard, président d'Assur Travel.
L'année dernière n'a guère bouleversé le paysage du courtage dans la région, pas davantage qu'elle n'a été l'annus horribilis que certains pouvaient craindre. Tous ont cherché à tirer leur épingle du jeu, qui en innovant, qui en se recentrant...

Le Losc a réalisé le doublé, coupe de France et championnat, suscitant l'euphorie chez ses supporteurs. Comme eux, le courtage régional voit rouge, la couleur du club. Il voit vert également, à l'image d'un retour aux meilleurs auspices promis à une économie régionale qui, pour avoir particulièrement souffert ces dernières années et fait craindre le pire, n'a finalement pas été trop gravement affectée.

Si le marché des particuliers peut se targuer d'une augmentation des tarifs de 3 à 4%, celui des entreprises apparaît encore mou, caractérisé, certes, par une concurrence forte, mais aussi par une importante rétention : « Les compagnies gardent bien leurs affaires, qui bougent peu. Les courtiers ont intérêt à chercher de nouveaux marchés pour se développer. Les risques affinitaires sont de ceux-là », analyse un observateur régional, alors que le courtage manifeste son agacement devant « la guerre tarifaire toujours aussi présente, et très "animée", malgré de mauvais résultats techniques annoncés. La profession trouve insupportable la politique "presse-bouton" des assureurs en renouvellement. En affaires nouvelles, ils n'hésitent pas à afficher des baisses de 20 à 30% et se séparent des risques d'entreprise dès l'émergence d'une difficulté financière ».

 

De nouvelles donnes régionales

Si le courtage régional n'a pas enregistré d'importants mouvements l'an dernier, hormis le rapatriement d'Aon sur ses bases parisiennes, le rapprochement Diot-LSN-Envergure en juillet amène à s'interroger sur le devenir du cabinet Albert Georges qui, les 21 et 22 juin, rejoindra l'immeuble LSN à Marcq-en-Baroeul. Un projet de fusion est acquis, mais ne devrait intervenir que sous 5 ans.

Autres changements acquis pour la rentrée, le départ de Nicolas Hénard de la direction de Gras Savoye-Nord et son remplacement par Yvon Van Den Meersschaut, directeur commercial tout nouvellement promu.

 

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Une année de relance commerciale

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié